/entertainment/tv
Navigation

«Comme dans l’espace» à Unis TV: Marianne Verville en mission

Nouvelle série jeunesse «Comme dans l'espace» diffusée plusieurs fois par semaine à Unis TV
PHOTO COURTOISIE/Unis TV Nouvelle série jeunesse «Comme dans l'espace» diffusée plusieurs fois par semaine à Unis TV

Coup d'oeil sur cet article

Enfant, Marianne Verville adorait l’émission «Les Débrouillards». Aujourd’hui, elle peut se vanter d’être en vedette de son propre rendez-vous scientifique: la série de fiction jeunesse «Comme dans l’espace» qui a atterri à Unis TV. 

À l’aide d’expériences, mais aussi de vulgarisation, des sujets en apparence complexes comme l’apesanteur, l’oxygène ou encore la relativité du temps sont abordés sans lourdeur, notamment grâce à des explications de l’astronaute David Saint-Jacques.

Pour l’animatrice et comédienne qui n’était pas intéressée par les sciences à l’école secondaire, l’attrait de la simplicité était d’autant plus fort.

«Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, je ne réalisais pas l’ampleur de l’univers, confie-t-elle [...] J’adore les constellations, mais je n’en connais pas tant que ça. C’est en travaillant sur “Comme dans l’espace” que je me suis mise à découvrir l’univers et à comprendre des notions. La relativité du temps m’a été expliquée de façon tellement simple par quelqu’un qui travaille au Planétarium...»

Surmonter ses peurs

Afin de jouer avec un naturel désarmant Alex l’audacieuse, aux côtés de Thomas Derasp-Verge alias Joaquim le prudent, il lui a fallu s’inventer une bonne dose de courage, comme lorsqu’elle est montée dans des montagnes russes à La Ronde, pour lancer l’émission.

Marianne Verville et Thomas Derasp-Verge sont les vedettes de la nouvelle série jeunesse «Comme dans l'espace» diffusée à Unis TV
PHOTO COURTOISIE/Unis TV
Marianne Verville et Thomas Derasp-Verge sont les vedettes de la nouvelle série jeunesse «Comme dans l'espace» diffusée à Unis TV

«Je ne suis pas du tout courageuse, avoue-t-elle. J’ai la chienne. Dans Le Vampire, j’étais obligée de jouer que je n’avais pas peur et j’avais super peur. J’adore les manèges, mais à la première montée, ça ne me tente plus... (rires)»

Tout au long des tournages, la jeune femme a donc eu sa part de défis à relever. Parmi eux, sa visite au centre de formation de Survival Systems, en Nouvelle-Écosse, là où, entre les murs d’un gros hangar, se déroulent des mises en situation pour les membres de la Marine américaine, quand ils sont sur l’eau.

«Je capote, je ne suis pas bien, se rappelle Marianne Verville. J’ai une petite crainte des hauteurs et une légère claustrophobie. L’habit qu’ils m’ont mis me rendait super inconfortable. Juste ma petite face était à découvert [...] Je me suis pilée dessus et me suis dit: “Je n’ai pas le choix, mon personnage est battante, elle a le goût de faire ça, elle tripe”.»

Pied d’égalité

Outre la démystification de ce qui nous entoure, Marianne Verville a été séduite par l’idée de s’adresser aux jeunes sans les infantiliser.

Bien qu’elle aime jouer des rôles pour un public plus vieux et être confrontée à des dilemmes de son âge, la comédienne croit en l’importance de son rôle auprès des adolescents et des enfants qui, dit-elle, sont «capables de comprendre et intelligents». Il ne faut pas restreindre leur apprentissage.

«Le public jeunesse revient toujours à la charge dans ma carrière. Depuis 11 ans, c’est sans cesse. Et c’est tout le temps tripant. Je ne peux pas dire non. Je trouve ça important de parler aux jeunes non pas en bébé, mais d’égal à égal. Pour toute notre société, ça ferait un grand bien de traiter tout le monde d’égal à égal. C’est une mission que je me fais.»

Marianne Verville est en vedette de «Comme dans l’espace», diffusée le mardi à 17 h 30 et offerte en tout temps sur tv5unis.ca, où on retrouve également des vidéos de l’astronaute David Saint-Jacques et des expériences de Yannick Bergeron.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.