/finance
Navigation

Le Québec champion des faillites personnelles au Canada

Coup d'oeil sur cet article

Le Québec est tristement le champion des faillites personnelles au Canada, même si l’année 2020 a été exceptionnelle.

• À lire aussi: Emploi en hausse au Québec avec un taux de chômage à 6,4%

Une baisse historique du nombre de dossiers d’insolvabilité a été enregistrée l’an dernier dans la province, grâce notamment à l’aide des banques et des gouvernements.

Mais une hausse du nombre de faillites et de propositions de consommateurs peut déjà être remarquée en ce début d’année 2021.

En janvier, il y a eu 857 faillites personnelles au Québec, ce qui représente une hausse de 4% des dossiers d’insolvabilité, quand le Canada a enregistré 2257 faillites personnelles, soit une baisse de 4%.

Le Québec se dirige-t-il vers une hausse marquée des faillites dans les mois à venir?

C’est difficile à prédire, a estimé Éric Lebel, associé et syndic autorisé en insolvabilité chez Raymond Chabot.

«On a une légère hausse depuis deux mois. On est à peu près à 55% du volume de 2019. Est-ce que ça va perdurer, cette baisse-là? On pense que oui, à court terme», a-t-il expliqué en entrevue avec Pierre-Olivier Zappa à l’émission À vos affaires à LCN.

Mais le nombre de faillites devrait rester plutôt bas tant que des aides financières seront disponibles de part et d’autre, a indiqué M. Lebel.

Toutefois, il n’écarte pas un retour aux chiffres de 2019 vu le taux d’endettement des Canadiens.

Une chose est certaine, le profil des demandeurs change très peu, avec une majorité des clients âgés de 35 à 55 ans, a précisé M. Lebel.

«Comme vous le savez, c’est là qu’on a le plus de charges financières», a-t-il ajouté.

La perte d’emploi, la maladie et les séparations restent les principales raisons pour lesquelles les contribuables déclarent faillite.