/weekend
Navigation

Phil Roy: créer son propre terrain de jeu pour déjouer la pandémie

ART-PHIL-ROY
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Quand les salles de spectacles ont dû fermer leurs portes au printemps, l’humoriste Phil Roy s’est retrouvé privé de son terrain de jeu. Voyant que le confinement allait perdurer, il a alors décidé de lancer sa propre plateforme de spectacles virtuels : le WiFi Comédie Club. « J’ai dû y faire entre 150 et 200 shows virtuels depuis », dit le comique qui fêtera bientôt ses 33 ans.

• À lire aussi: Les artistes de la pandémie

Si la pandémie n’avait pas fait des siennes, Phil Roy aurait lancé son nouveau one-man-show cet hiver. Mais, bien sûr, la COVID a joliment chamboulé ses plans. L’an dernier, parce qu’il voulait rester prodigue de blagues, l’humoriste a accumulé les spectacles virtuels.

Son initiative du WiFi Comédie Club, lancé rapidement à la fin mars, a aussi permis de faire travailler pas moins de 75 personnes au cours des derniers mois, une fierté pour l’humoriste. « Je me suis rendu compte à quel point la force du nombre est importante, dit-il. Avec la pandémie, même si on était chacun chez soi, ça m’a permis de voir les forces et les faiblesses au sein d’un groupe. Le WiFi, c’est un projet collectif. »

Contrôler les conditions

Au fil des mois, Phil Roy s’est efforcé d’améliorer les conditions travail de son comédie club virtuel. Après des débuts « à la bonne franquette », le WiFi a ainsi déménagé dans un studio où les humoristes invités pouvaient aller jouer. Mais, malgré tout, les spectacles virtuels avaient leurs limites.

« Une fois que tu as joué devant un laptop, qu’est-ce qui peut t’arriver de pire ? demande l’humoriste en riant. Mais beaucoup d’humoristes qui venaient jouer au WiFi nous disaient qu’on était dans “les meilleures pires conditions.” »

Pour le début 2021, Phil Roy a décidé de ralentir le rythme des spectacles virtuels pour se concentrer sur la réouverture des salles de spectacles. « J’aimerais pouvoir écrire et tester du nouveau matériel pour mon spectacle que je vais finalement lancer en 2022... si tout va bien ! »