/news/society
Navigation

Des fonds pour les femmes violentées pris dans la bureaucratie

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le fédéral a débloqué 8,7 millions $ en aide d’urgence pour les femmes violentées du Québec en octobre, mais il lui a fallu négocier pendant des mois avec le gouvernement Legault avant de pouvoir enfin virer les fonds.

• À lire aussi: Très difficile de dénoncer l’agressivité verbale

• À lire aussi: Maisons d’hébergement: Legault reconnaît la lenteur du système, mais refuse de bonifier le financement

La ministre fédérale des Femmes et de l’Égalité des genres, Maryam Monsef, annoncera lundi que l’argent a finalement pu être versé à Québec, a appris Le Journal, plus de cinq mois après que le reste du pays eut touché sa part.

« Pourquoi on n’a pas été capable de dépenser ce 8,7 M$ avant ? Il me semble que les besoins étaient là », a questionné la députée bloquiste Andréanne Larouche récemment.

Cinq femmes ont été tuées au Québec au mois de février seulement. En 2020, huit autres ont perdu la vie aux mains d’un conjoint ou d’un ex-conjoint violent.

L’équipe de Mme Monsef avait vu le vent venir. C’est pourquoi elle a débloqué 100 M$, dont 17,46 M$ pour le Québec pour aider les maisons d’hébergement pour femmes, les centres d’aide aux victimes d’agressions sexuelles et les organismes de femmes qui fournissent des services aux victimes de violence.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

L’exception québécoise

Tandis que partout au Canada l’argent a été distribué rapidement par l’organisme Hébergement femmes Canada, au Québec il a fallu des mois de négociation, car la province est la seule où l’aide fédérale doit être gérée par le gouvernement provincial.

Après un premier versement en mai, Ottawa a dû se lancer dans de nouvelles discussions à l’automne avec Québec afin d’envoyer une deuxième enveloppe pour aider les organismes à faire face à la deuxième vague de COVID-19.

Les pourparlers ont été si longs qu’Ottawa n’a pas pu verser l’argent avant le 31 décembre 2020 comme l’y obligeait la loi. Il lui a donc fallu justifier la somme à nouveau et la reporter au budget 2021-2022.

Bien que la somme soit maintenant en route vers Québec, elle pourrait bien tarder pour atterrir dans les coffres des organisations qui en ont besoin : l’entente entre les deux paliers de gouvernement permet à Québec de tarder jusqu’au 30 septembre 2021 pour dépenser ces fonds d’urgence.

En mars, le gouvernement Legault a promis de verser 120 M$ sur cinq ans aux maisons d’hébergement pour femmes, dont 24 M$ en urgence pour faire face à la pandémie.

Mais un an plus tard, à peine 5,5 M$ ont été versés, a indiqué la DG de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF), Manon Monastesse.

Si vous êtes victime de violence conjugale, contactez SOS Violence conjugale au 1 800 363-9010 ou consultez le https://sosviolenceconjugale.ca/fr