/news/society
Navigation

Sondage Léger: le baromètre des professions qui inspirent le plus confiance

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal, en collaboration avec la firme Léger, dévoile­­ un coup de sonde sur une variété de sujets qui vous touchent de près ou de loin. Notre baromètre mesure ainsi ce qui vous fait vibrer ou sourciller en tant que Québécoise et Québécois, jeune et moins jeune, francophone, anglophone ou allophone, à Montréal ou en région.

• À lire aussi: Le baromètre des femmes les plus marquantes du Québec

• À lire aussi: Sondage Léger: le baromètre des plus grands chanteurs et chanteuses québécois

• À lire aussi: Sondage: le baromètre des plus grandes peurs des Québécois

Faites-vous confiance ou non aux...   

1. Pompiers : 95 %

Photo d'archives

2. Ambulanciers : 94 %

Photo d'archives

3. Pharmaciens : 94 %

photo d'archives

4. Infirmiers / infirmières : 93 %

5. Médecins de famille : 93 %

6. Médecins spécialistes : 92 %

7. Agriculteurs : 90 %

8. Enseignants / Professeurs : 88 %

9. Pilotes de ligne : 86 %

10. Facteurs : 86 %

11. Chefs cuisiniers / Restaurateurs : 86 %

12. Dentistes : 85 %

13. Électriciens : 85 %

14. Physiothérapeutes : 85 %

15. Notaires : 85 %

16. Scientifiques : 84 %

17. Préposés aux bénéficiaires : 84 %

18. Coiffeurs : 83 %

19. Vétérinaires : 82 %

20. Éducatrices en garderie : 82 %

21. Architectes : 80 %

22. Plombiers : 80 %

23. Travailleurs sociaux : 79 %

24. Comptables : 77 %

25. Policiers : 76 %

26. Psychologues / Psychothérapeutes : 76 %

27. Militaires : 74 %

28. Ingénieurs : 73 %

29. Camionneurs : 72 %

30. Diététistes / Nutritionnistes : 71 %

31. Juges : 68 %

32. Chiropracticiens : 60 %

33. Sondeurs : 59 %

34. Économistes : 59 %

35. Banquiers et planificateurs financiers : 52 %

36. Avocats : 49 %

37. Journalistes : 49 %

38. Fonctionnaires : 48 %

39. Gestionnaires : 48 %

40. Acupuncteurs : 45 %

41. Chefs d’entreprises : 43 %

42. Entrepreneurs en construction : 42 %

43. Maires : 40 %

44. Courtiers immobilier : 36 %

45. Courtiers d’assurance : 36 %

46. Députés / ministres : 31 %

47. Prêtres et pasteurs : 30 %

48. Publicitaires : 22 %

49. Vendeurs : 20 %

50. Vendeurs d’automobiles : 16 %


► Méthodologie

Le sondage a été réalisé auprès d’un millier de Québécoises et Québécois représentatifs, du 29 au 31 janvier 2021. Chaque répondant devait indiquer s’il avait confiance ou non dans les professions mentionnées dans le baromètre. 


  

  • Philippe Léger, Le Journal de Montréal   

Le constat

Les travailleurs de la santé occupent cinq des six premiers rangs, tout juste derrière les pompiers, ces premiers répondants. Suivent les travailleurs manuels comme les agriculteurs, les chefs cuisiniers, les facteurs, les électriciens et les coiffeurs. Le 3e groupe est celui des professionnels comme les notaires, architectes, comptables, ingénieurs et juges. En queue de liste se retrouvent les métiers plus litigieux comme les vendeurs, publicitaires, politiciens, courtiers et avocats.

La surprise

La crédibilité des prêtres et pasteurs est en déclin depuis de nombreuses années et se retrouve maintenant au 47e rang des professions les plus admirées. Ce n’est donc pas par hasard qu’on observe une pénurie de prêtres au Québec et que l’une des façons de remédier à ce problème est d’aller les chercher à l’étranger.

La tendance

Seulement 48 % admirent les journalistes, et 59 % font confiance aux sondeurs. Même si je pratique les deux métiers, on ne peut malheureusement pas additionner les deux pourcentages.

Ceux qui montent au feu      

  • Claude Villeneuve, Le Journal de Québec   

« Tout le monde aime les pompiers. » Dans un épisode de la série 19-2, c’est par cette phrase que le sergent Julien Houle, interprété par Sylvain Marcel, explique à ses protégés Berrof et Chartier pourquoi c’était une fort mauvaise idée que de participer à une rixe entre policiers et sapeurs.

Celles et ceux qui montent au feu, qui ne laissent pas la peur les empêcher d’agir pour protéger, soigner et consoler, ce sont les professionnels en qui les Québécois placent le plus naturellement leur confiance. Aussi, ce n’est pas étonnant que les métiers de la santé trouvent leur faveur, et ça ne s’explique pas que par la COVID-19. Année après année, ils demeurent nos préférés.

Relation spéciale

Il en est de même pour nos producteurs agricoles, héros de l’ombre de cette pandémie où on a brièvement craint de manquer de tout. La forte réaction du public à la nouvelle voulant que l’huile de palme soit utilisée dans l’alimentation des vaches par 20 % des producteurs laitiers et l’intervention rapide de leur fédération pour mettre fin à la pratique illustre la relation spéciale qui lie le Québécois à ses agriculteurs.

Même chose pour les enseignants, également présents au top 10. Celles et ceux qui ont déployé des trésors d’inventivité pour garder nos jeunes sur la voie de la réussite dans la dernière année gardent une énorme cote d’amour du public, malgré les discours de dénigrement qu’on entend souvent à leur endroit.

Prouver sa valeur

Qu’en est-il des journalistes et des politiciens, deux autres corps de métier placés sous le feu des projecteurs depuis le début de la pandémie ? De 2015 à aujourd’hui, la cote d’amour des premiers est passée de 43 à 48 % et celle des députés et ministres est passée de 15 à 31 %. Des taux qui restent faibles, mais qui progressent, malgré ce qu’on pourrait penser.

Comme quoi, quand on a l’occasion de monter au feu, on a aussi la chance de montrer sa valeur.


Faites la différence.

Les résultats de ce sondage vous font réagir ? Envoyez-nous vos lettres d’opinion pour participer à la discussion à l’adresse suivante :faitesladifference@quebecormedia.com

Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages?

Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

PEUT-ÊTRE AIMERIEZ-VOUS AUSSI...