/sports/football/alouettes
Navigation

Quan Bray aura une deuxième chance à Montréal

Quan Bray aura une deuxième chance à Montréal
Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Malgré ses démêlés avec la justice, les Alouettes de Montréal ont consenti un contrat d’une saison au receveur américain Quan Bray, lundi.

Bray a défrayé les manchettes en février 2020 lorsqu’il a été arrêté après avoir tenté de faire traverser 157 lb de marijuana aux douanes entre le Mexique et les États-Unis. L’organisation montréalaise avait alors réagi en indiquant qu’elle allait évaluer la décision.

Il s’est toutefois avéré une pièce importante de l’unité offensive des Alouettes en 2019. À sa première campagne dans la Ligue canadienne de football (LCF), il avait capté 58 passes et terminé au deuxième rang du club avec des gains par les airs de 818 verges.

«Nous sommes heureux de pouvoir compter à nouveau sur un receveur de la trempe de Quan. Il vient ajouter encore plus de profondeur à notre déjà talentueux groupe de receveurs», a affirmé le directeur général des Alouettes, Danny Maciocia, dans un communiqué.

«Nous sommes conscients des récents démêlés de Quan avec la justice américaine. Une des charges a été abandonnée, alors qu'il a plaidé coupable à l'autre pour laquelle il a été condamné à verser une amende. Quan réalise pleinement qu'il profite d'une deuxième chance et sait qu'il n'aura pas droit à l'erreur s'il veut continuer à gagner sa vie en pratiquant le sport qu'il aime.»

Polyvalent

Avant de faire ses débuts avec les Alouettes, Bray a disputé 24 parties entre 2015 et 2017 avec les Colts d’Indianapolis. Il a attrapé six ballons pour 75 verges. Il a par ailleurs retourné 48 bottés d’envoi et 45 dégagements.

Il a également été utilisé sur les unités spéciales à Montréal, ayant amassé 123 verges sur 14 retours de botté de dégagement, ainsi que 45 verges sur deux retours de botté d'envoi.

«Au-delà de ses performances sur le terrain, Quan s'est avéré un excellent coéquipier et il est apprécié de tous dans notre vestiaire. Nous sommes très heureux de l'avoir avec nous. Il a su démontrer du caractère et nous sommes convaincus qu'il prendra les bonnes décisions à l'avenir», a commenté l'entraîneur-chef des Alouettes, Khari Jones.