/news/currentevents
Navigation

Ado condamnée pour un faux témoignage: «On est en train de tuer la mouche avec une patte d'éléphant»

Coup d'oeil sur cet article

L’adolescente de Québec condamnée à verser plus de 10 000 dollars en dédommagement à un homme qu’elle avait accusé d’enlèvement à tort fait l’objet de cyberharcèlement.

• À lire aussi: Ado condamnée pour un faux témoignage

• À lire aussi: «Je ne savais pas ce qui se passait»

Son avocat a fait savoir que la jeune fille recevait beaucoup de commentaires «peu élogieux» sur les réseaux sociaux.

«Depuis le début, on ne le nie pas: oui, elle a commis une erreur. Mais on est en train de tuer la mouche avec une patte d’éléphant [...] Elle et sa famille veulent tourner la page», a fait savoir Me Jean Deschênes.

En mai 2017, Camille Roy, qui avait alors 13 ans, avait soutenu avoir été victime d’agression et de tentative d’enlèvement dans le Vieux-Québec.

Sa description de l’assaillant présumé avait mené à l’arrestation de Glenn Baribeau.

  • Écoutez l'entrevue de Glenn Baribeau avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

L’adolescente avait avoué neuf jours plus tard qu’elle avait inventé toute l’histoire.

Lundi, le juge Jacques Tremblay, de la Cour du Québec, chambre civile, a condamné l'adolescente à verser une compensation à M. Baribeau, qui est resté marqué par les événements.

– Avec la collaboration de Diane Tremblay