/finance/business
Navigation

De la luzerne pour se nourrir et pour chasser les insectes

germes luzerne
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe Virentia-Premier Tech a lancé mardi la construction d’une usine à Bécancour qui transformera et valorisera la luzerne à des fins d’alimentation humaine, de nutrition sportive, d’alimentation animale et d’insecticide biologique.

• À lire aussi: Jusqu'à 250 millions $ pour une usine de transformation de luzerne à Bécancour

«On peut intégrer ça dans les barres protéinées, dans les smoothies, les mélanges pour l’alimentation sportive. C’est un super-aliment qui va être créé à partir de la luzerne», a indiqué Christopher Lainesse, directeur de Virentia.

Le complexe de biotechnologie comptera, à terme, plus d’une usine. La première représente un investissement de 47 M$, combiné à une aide de 15 M$ du gouvernement du Québec.

Le ministre de l’Économie a confiance en l’avenir de cette nouvelle usine.

«Pour vous donner une idée, la nutrition sportive, c’est un marché d’un demi-milliard de dollars au Canada et d’une dizaine de milliards de dollars aux États-Unis», a souligné Pierre Fitzgibbon.

Dans cette première phase, une quarantaine d’emplois qualifiés sont créés. Des producteurs céréaliers de la région de Bécancour seront mis à contribution pour fournir quatre récoltes de luzerne.

L’usine entrera en production à l’automne