/news/coronavirus
Navigation

Prestation d'urgence: une erreur qui risque de coûter très cher

Coup d'oeil sur cet article

Une mère monoparentale qui réside au Bas-Saint-Laurent a appris qu'une erreur dans sa demande de prestation auprès de l'Agence du revenu du Canada (ARC) pourrait lui coûter très cher. Bien qu'elle ait tenté de la corriger à maintes reprises.

«Ça devait être une solution, mais c'est devenu un problème», a lancé la mère de famille à TVA Nouvelles.

Pour Natacha Lévesque-Deschênes, l'aide d'urgence du fédéral aura finalement été un cadeau empoisonné. Puisque la mère monoparentale de 32 ans a récemment appris qu'elle devrait rembourser la totalité des prestations qu'elle a reçues, soit 12 000$.

«Ce n'est pas tout le monde qui a ce montant-là dans son compte. [...] Psychologiquement, avoir une dette comme ça, c'est lourd sur les épaules», a-t-elle expliqué.

Mme Lévesque-Deschênes s'est trompée lorsqu'elle a fait sa demande de prestations. Ainsi, elle aurait dû demander la Prestation canadienne d'urgence (PCU) destinée aux étudiants, la PCUE, mais elle a plutôt demandé la PCU.

«Je me suis rendu compte de mon erreur assez rapidement, j'ai essayé de faire des démarches à plusieurs reprises pour faire la modification de la PCU à la PCUE, mais ça n'a pas fonctionné. Les agents auxquels je parlais se lançaient la balle», a expliqué Mme Lévesque-Deschênes. 

Les relevés téléphoniques de la jeune mère consultés par TVA Nouvelles démontrent qu'elle a, au fil des mois, fait plusieurs appels à l'ARC. Mais devant l'absence de solution, elle a décidé de contacter sa députée.

«De voir une mère monoparentale avec trois enfants qui passe des heures au téléphone pour essayer de justifier quelque chose qu'elle ne devrait pas être en train de justifier, son dossier tombe sous le sens quand même. Eh bien, c'est désolant», a souligné la députée bloquiste dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud.

Dans des échanges entre le bureau de la députée Kristina Michaud et le cabinet de la ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, on peut lire que «l'Agence n'a plus l'autorité législative de verser quelconque somme du programme de la PCUE depuis le 30 septembre dernier. [...] Ce n'est pas que l'Agence ne veut pas assister, c'est qu'elle ne peut pas assister.»

Mardi après-midi, le cabinet de la ministre a également précisé à TVA Nouvelles qu'il n'y a aucune ingérence politique dans des dossiers spécifiques.

En fin de journée mardi, l'ARC n'avait pas encore répondu aux questions posées par TVA Nouvelles. 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres