/misc
Navigation

Mais qu’attend-on pour déconfiner les sports?

Coup d'oeil sur cet article

J’ai mon voyage. Peut-être devrais-je aller monter les 283 marches de l’Oratoire pour rester zen.

Grâce à Mikaël Kingsbury et à la grosse manifestation à Québec, le gouvernement a annoncé le déconfinement du sport. Enfin !

Après un an sans pratiquer leur sport, des milliers d’enfants et adolescents en zone orange vont pouvoir reprendre l’entraînement. Bonne nouvelle !

En zone rouge, par contre, soit dans la moitié du Québec, RIEN pour les enfants.

Alors que les mesures de confinement sont plus strictes qu’ailleurs au Québec et depuis bien plus longtemps, on se serait attendu à une sensibilité accrue du Dr Arruda et de son équipe au bénéfice de la santé physique et mentale des enfants. La Santé publique n’a pas cru bon d’offrir cette bouffée d’air frais. Décevant.

Illogique

Par contre, il y a une décision qui n’a pas de sens. Qu’on nous explique.

Vingt personnes qui ne se connaissent pas et qui patinent à deux mètres dans un aréna, c’est permis, alors que huit enfants supervisés par un entraîneur, qui patinent à deux mètres dans le même espace, c’est non ?

Vingt personnes dans une piscine à deux mètres peuvent faire des clapotis, mais huit enfants supervisés par un entraîneur pour faire des longueurs, c’est non ? Vraiment ?

On dit maintenant que ce ne sont pas les huit enfants le problème, mais leurs parents qui fraternisent. Ce n’est pas sérieux. Donnez des amendes salées aux parents fautifs et arrêtez de pénaliser des milliers d’enfants.

  • Écoutez la chronique d’Elsie Lefebvre au micro de Geneviève Pettersen à QUB radio

Le comble du comble

La même journée, alors qu’on interdisait le sport à des enfants, le gouvernement annonçait des assouplissements pour la pratique religieuse. On a donc ouvert les églises, synagogues, mosquées – pas tous des endroits très grands et bien ventilés – à 25 personnes.

Résumé : huit enfants supervisés qui s’entraînent à deux mètres de distance dans des endroits aussi vastes qu’une patinoire, c’est interdit, mais 25 personnes pieuses dans un local, ça, c’est correct ? Doux Jésus...