/entertainment/tv
Navigation

Rachel Graton et Maxime Allard au cœur d’«Un lien familial»

L'adaptation télévisuelle du roman «Un lien familial» de Nadine Bismuth, réalisée par Sophie Lorain, sera déposée sur ICI Tou.tv Extra à la fin août 2021
PHOTO COURTOISIE/Radio-Canada L'adaptation télévisuelle du roman «Un lien familial» de Nadine Bismuth, réalisée par Sophie Lorain, sera déposée sur ICI Tou.tv Extra à la fin août 2021

Coup d'oeil sur cet article

L’adaptation télé du roman «Un lien familial», de Nadine Bismuth, réalisée par Sophie Lorain, prend forme. Radio-Canada a annoncé mercredi que les acteurs Rachel Graton, Maxime Allard, Pierre-Yves Cardinal et Chantal Fontaine seront au cœur de la série, qui doit arriver sur ICI Tou.tv Extra à la fin de l’été. 

Paru en 2018, «Un lien familial», panorama à la fois tendre et impitoyable du couple moderne, a instantanément obtenu un succès populaire et critique en librairie. Encore en 2020, l’ouvrage faisait partie de la liste des livres numériques en français les plus empruntés à la Grande Bibliothèque de Montréal.

Nadine Bismuth («Les gens fidèles ne font pas les nouvelles», «Scrabook») a insufflé son humour de type sourire en coin ainsi qu’une juste dose de cynisme et d’idéalisme dans cette histoire de chassé-croisé infidèle, où Magalie (Rachel Graton à l’écran), designer de cuisines, trompée par son conjoint Mathieu (Pierre-Yves Cardinal), tombe dans l’œil de Guillaume (Maxime Allard), le fils d’André, nouveau conjoint de sa mère Monique (Chantal Fontaine).

Oeuvre approfondie

Pendant que sa maman roucoule à nouveau après des années de veuvage, Magalie, jeune maman d’une fillette de cinq ans, remet en question son propre couple en s’adonnant elle aussi à l’extraconjugalité, un peu par dépit.

De son côté, Guillaume, policier de son état, célibataire, père d’une adolescente souvent exaspéré par la mère de sa progéniture et amoureux fou de Magalie, déploie tous ses charmes pour séduire sa nouvelle «demi-sœur», même s’il sait celle-ci engagée. Il confiera à Magalie la rénovation de sa cuisine dans le but de se rapprocher d’elle. Est-ce que ça fonctionnera? Peut-être que oui, peut-être que non. Ou alors, peut-être à moitié...

Dans ce portrait familial tout contemporain, on croise également Sophie (Virginie Ranger-Beauregard), la maîtresse de Mathieu, Isabelle (Noémie O’Farrell), une collègue de Magalie, et plusieurs autres proches et amis, chacun porteur de sa réalité et de ses illusions propres.

Dépeinte dans le détail dans le livre, la ville de Sainte-Julie ne sera pas au cœur de l’intrigué télévisée. Les tournages sur la Rive-Sud de Montréal, où est campé le quotidien de Guillaume, auront plutôt lieu à Saint-Hubert, et les scènes de l’univers de Magalie seront filmées à Montréal.

Sensuel à ses heures, le récit sera également parfois évocateur à la caméra. «Autant que faire se peut en temps de COVID», a précisé Sophie Lorain.

Nadine Bismuth a elle-même scénarisé les six épisodes d’une heure, qui seront en tournage à compter du 30 mars, sous le parrainage d’ALSO, la boîte de Sophie Lorain et Alexis Durand-Brault. On promet que l’œuvre télévisée sera approfondie, «bonifiée» par rapport au canevas original. Un nouveau personnage, Maude, une avocate en droit familial collègue de Mathieu, a même été ajouté au bassin de protagonistes.

Invitée au lancement du roman à l’automne 2018, Sophie Lorain espérait déjà, à ce moment-là, porter «Un lien familial» à la télévision. D’ailleurs, bonne nouvelle: même si le bouquin n’a pas encore eu de suite en librairie, Nadine Bismuth pourrait écrire une deuxième saison à la série avec ses personnages et, qui sait, ramener ceux-ci dans un deuxième volet littéraire également.