/auto
Navigation

Acheter une voiture en cryptomonnaie au Québec? C’est possible!

La cryptomonnaie se taille une place dans le système économique mondial, le milieu de la vente d’automobiles emboîte le pas.

Acheter une voiture en cryptomonnaie au Québec? C’est possible!

Coup d'oeil sur cet article

La cryptomonnaie compte de plus en plus d’adeptes dans le monde. Elle pourrait d’ailleurs bientôt faire partie intégrante de notre système économique courant.

Devant cette innovation technologique qui trouve de plus en plus d’adeptes, certaines entreprises comme HGrégoire, spécialiste de la vente de véhicules neufs et d’occasion, emboîtent le pas et l’utilisent dans leurs transactions régulières.

À ce jour, des milliers de cybermonnaies sont inventoriées dans le monde – du nombre, le Bitcoin est sans doute celle dont le nom résonne le plus. Pourtant, l’univers de la cryptomonnaie demeure mystérieux pour plusieurs. 

Lumière sur un phénomène qui pourrait changer la manière de faire des achats, ici même, au Québec.

La cryptomonnaie utilisée pour l'achat de véhicule  

Depuis son apparition, la monnaie virtuelle est utilisée pour faire l’achat de biens et de services ou encore pour effectuer des placements. Le tout, en ligne, bien connectée.

Ce processus, testé et approuvé, a permis à HGrégoire de conclure avec succès une douzaine de transactions au Québec.

Autorisée et reconnue par de nombreux pays, la cryptomonnaie (ou cybermonnaie) rallie de plus en plus d’adeptes et d’entreprises qui acceptent désormais ce type de paiement. C’est notamment le cas au Québec de HGrégoire, un des pionniers des groupes automobiles dans l’ajout de la cybermonnaie au cœur de ses opérations courantes.

Ainsi, depuis le début du mois de mars 2021, il est possible d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion chez HGrégoire avec de la cryptomonnaie. Cette nouvelle façon de transiger est également rendue possible dans l’ensemble des 30 concessionnaires de la bannière au Canada et aux États-Unis.

Un processus novateur        

Offrant le plus grand inventaire de véhicules au Canada, HGrégoire se dit fier d’offrir ce processus de paiement novateur, simplifié et sécuritaire. 

Avant-gardiste, la bannière compte même conserver dans son format électronique une partie de ses revenus en cryptomonnaie — c’est-à-dire sans nécessairement la convertir en argent sonnant — un pari qu’elle estime avantageux pour le futur.

John Hairabedian, président de HGrégoire, explique que ce virage technologique part d’abord d’une volonté constante d’évolution et d’une recherche continue d’amélioration de l’expérience d’achat pour la clientèle québécoise et en Amérique du Nord:

«[L’innovation] nous amène à prendre des décisions audacieuses, et donner une plus grande variété de méthodes de paiements en fait partie. Aujourd’hui, nous sommes heureux de permettre à nos clients une autre option et d’être à l’avant-garde au niveau technologique.»

Une cryptomonnaie qui vaut son pesant d'or  

La cryptomonnaie est entièrement numérique. Elle est immatérielle : impossible de la tenir dans ses mains. Étant utilisée dans un réseau informatique décentralisé, elle n’est pas contrôlée par un pays, mais plutôt émise en ligne, de pair à pair, sans l’intervention d’une banque centrale. 

Permettant d’être rapidement transférée en ligne, la cryptomonnaie est dotée d’un protocole de chiffrement qui la protégerait de la contrefaçon ou des menaces en ligne. À ce jour, elle est considérée comme une alternative aux systèmes de paiement dits plus conventionnels. 

Malgré son caractère intangible, la cryptomonnaie a une valeur réelle dans le monde économique. À preuve, en cette période de déclaration de revenus, le gouvernement du Québec rappelle sur son site qu’elle a une incidence fiscale notamment si elle est convertie en devise monétaire ou échangée contre une autre monnaie virtuelle. 

Pour en apprendre plus sur le souci de l’innovation de ce chef de file dans le secteur de la vente automobile, ou pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion, visitez HGrégoire.com.

En collaboration avec