/news/society
Navigation

Le français, un point «négatif»: MDC s’excuse pour sa publication controversée

Le français était un point négatif pour venir au Canada

MDC
Capture d’écran Facebook La publication qui a été retirée de la page Facebook de la firme de consultants en immigration MDC Canada. Dans les points positifs, on retrouve l’excellente nourriture: «essayez notre poutine». Au dernier rang dans les points négatifs se trouve la mention suivante: «Plusieurs personnes ici parlent français».

Coup d'oeil sur cet article

Prise d’assaut par des internautes québécois en colère et critiquée à l’Assemblée nationale, la firme de consultants en immigration MDC Canada a retiré sa publication affirmant qu’un élément négatif de vivre au Canada est le fait que plusieurs personnes y parlent français et a présenté ses excuses jeudi midi.

• À lire aussi: Le français, un aspect «négatif»: l’Assemblée nationale condamne la publication de la firme MDC

• À lire aussi: «Plusieurs personnes ici parlent français»: une publication sur l’immigration suscite la grogne

« Au nom de MDC Canada, je m’excuse profondément pour avoir affiché sur notre site web à toutes les communautés offensées », a publié sur Facebook David Allon, PDG de la firme de Vancouver.

Le message d’excuses de MDC Canada sur sa page Facebook.
Capture d’écran Facebook
Le message d’excuses de MDC Canada sur sa page Facebook.

M. Allon précise que la publication a été réalisée par un collaborateur externe. Elle n’aurait pu être vérifiée comme d’habitude par le rédacteur en chef hospitalisé au moment des faits.

Le message complet d’excuses de MDC Canada sur son site internet.
Capture d’écran
Le message complet d’excuses de MDC Canada sur son site internet.

« Nous en assumons l’entière responsabilité et prenons leçon de l’erreur commise, contre laquelle des actions concrètes sont menées », explique M. Allon.

Disant qu’il est « un fier Canadien francophone » ayant grandi à Montréal, il affirme « s’être senti personnellement offensé par la publication de cet article [...] En tant qu’entreprise, nous nous désolidarisons totalement de la pensée exprimée dans ce post ».

David Allon, PDG de MDC Canada
Photo courtoisie MDC Canada
David Allon, PDG de MDC Canada

Les excuses n’ont pas calmé la fureur des francophones. Deux heures plus tard, plus de 500 messages concernant la publication litigieuse tapissaient la page Facebook de MDC Canada.

Motion à l’Assemblée nationale

Les députés de l’Assemblée nationale ont fait front commun jeudi pour condamner la publication. Amorcée par la députée libérale Christine St-Pierre, une motion à ce sujet a été adoptée à l’unanimité par les parlementaires.  

« La langue française est une force d’attraction indéniable pour le Québec et le Canada », stipule notamment le texte appuyé par les élus de tous les partis politiques, de même que des députés indépendants.  

On y souligne également que la Ville de Montréal, comme seule métropole francophone d’Amérique du Nord, attire de nombreux étudiants internationaux et des entreprises qui veulent justement profiter du fait français sur le continent américain.

Le 26 février, MDC Canada avait publié sur sa page Facebook les pour et les contre de vivre au Canada.

Sur un fond d’une photo de la ville de Toronto, l’image mentionnait six points positifs et cinq négatifs, le dernier étant « plusieurs personnes ici parlent français ».

Vives réactions

La publication avait suscité de nombreuses réactions.

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a estimé que « le mépris du Canada envers les francophones et le Québec est parfois tellement gros qu’il est caricatural ».

Jean Jonhson, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada, a « trouvé déplorable que ce genre de discours existe encore ».

Il entendait même dénoncer la publication auprès de l’organisme qui régule le travail des consultants en immigration.