/news/currentevents
Navigation

Drame à Sainte-Sophie: officiellement accusé des meurtres de deux femmes

Le suspect est détenu à l’hôpital depuis son arrestation il y a trois semaines

FD-MEURTRE-ACCIDENT-LAURENTIDES
Photo courtoisie et d'archives, Agence QMI À l’arrivée des policiers, Benjamin Soudin (en mortaise) avait fui la scène du crime perpétré sur la rue Samson, à Sainte-Sophie.

Coup d'oeil sur cet article

Saint-Jérôme | En jaquette depuis son lit d’hôpital, l’homme arrêté dans la foulée du double meurtre de Sainte-Sophie a officiellement été accusé vendredi d’avoir causé la mort de son ex-copine et de la mère de celle-ci.

• À lire aussi: Deux femmes tuées à Sainte-Sophie: rien ne laissait présager un tel drame, selon une proche

Trois semaines après son arrestation, Benjamin Soudin a comparu par visioconférence devant la juge Kathlyn Gauthier, au palais de justice de Saint-Jérôme. 

Celui qui se trouve toujours alité à l’hôpital du Sacré-Cœur de Montréal fait face à deux chefs d’accusation de meurtre non prémédité.

Son avocat, Me Khalid M’Seffar, a demandé le report du dossier au 1er avril « pour voir l’évolution de l’état de santé » de son client, qui semblait sous forte sédation. 

« Parfait, merci », a répondu l’accusé d’une voix faible.

  • Écoutez l’entrevue d’Annick Brazeau, directrice générale de la Maison d’hébergement Pour Elles Des Deux Vallées, sur les meurtres conjugaux   

De son côté, la Couronne, représentée par Mes Caroline Buist et Jennifer Lepage, a indiqué n’avoir aucun élément qui lui permettrait de demander une évaluation sur l’aptitude à comparaître du tueur allégué.

Cela signifie que, pour le moment, il est censé avoir toutes ses facultés mentales et comprendre ce qui se déroule au tribunal.

À la hache

Le 1er mars, l’homme de 33 ans se serait présenté au domicile de son ex, Myriam Dallaire, à Sainte-Sophie, dans les Laurentides.

Selon nos informations, il aurait tué la femme de 28 ans à coups de hache en plus de faire subir le même sort à la mère de celle-ci, Sylvie Bisson, 60 ans. 

Soudin a ensuite pris la fuite en voiture et aurait volontairement tenté de mettre fin à ses jours en provoquant un face-à-face, à peine 3,5 km plus loin. 

Grièvement blessé lors de la violente collision, le tueur allégué est à l’hôpital sous surveillance policière depuis. 

S’il semblait avoir de la difficulté à bouger lors de sa comparution, son état s’est vraisemblablement suffisamment amélioré récemment, ce qui a permis aux enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec de procéder à son interrogatoire. 

Le double féminicide dont il est accusé a fait grand bruit au Québec, au point où le premier ministre François Legault avait abordé le sujet lors d’une de ses conférences de presse.

Antécédents de violence

Soudin a des antécédents criminels, notamment en matière de violence conjugale. 

Il s’en était pris à une autre de ses ex-conjointes dans un contexte de séparation, en 2016. Une « bousculade » qui lui a valu 150 heures de travaux communautaires et une probation de deux ans.


Si vous avez besoin d’aide, communiquez avec SOS violence conjugale : 1 800 363-9010 ou sosviolenceconjugale.ca