/sports/racing
Navigation

«Une malchance après l’autre»

Alex Labbé souhaite renverser la vapeur en série NASCAR Xfinity à Atlanta

Le pilote québécois Alex Labbé en sera à son 85<sup>e</sup> départ dans la série NASCAR Xfinity samedi à Atlanta.
Photo courtoisie, Festidrag Développement Le pilote québécois Alex Labbé en sera à son 85e départ dans la série NASCAR Xfinity samedi à Atlanta.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir été victime de trois abandons en cinq départs cette année en série NASCAR Xfinity, Alex Labbé tentera de renverser la vapeur samedi en fin d’après-midi au circuit d’Atlanta.

À part une honorable 15e place le mois dernier à Homestead, en Floride, le pilote de Saint-Albert a connu une série de déboires en 2021. Si bien qu’il occupe maintenant le 35e rang au classement des pilotes.

« Ça n’a aucun sens, ce qui nous arrive depuis le début de la saison, s’est-il exclamé, en entrevue téléphonique au Journal. C’est une malchance après l’autre. Ça n’arrête pas. C’est dommage, poursuit-il, car notre équipe a mis beaucoup d’efforts avant le début de l’année pour me préparer des voitures compétitives. »

Au mauvais endroit...

Labbé a cette solide réputation de rapporter ses voitures en un morceau en fin de course. « Pas cette année, rétorque-t-il. En maintes occasions, on s’est retrouvés au mauvais endroit... au mauvais moment. Des accidents se sont produits devant moi et je n’avais aucune marge de manœuvre pour les éviter. »

Le plus ironique, c’est que sa meilleure performance de l’année a été obtenue à Homestead, au volant d’un bolide qui ne lui donnait pas satisfaction.

« C’est à l’image de notre saison, avance-t-il. On avait probablement à Homestead notre pire voiture au chapitre de la puissance, mais on a réussi à terminer au 15e rang. C’est à n’y rien comprendre. »

Sur l’anneau de vitesse de Daytona, en ouverture de saison, Labbé a été impliqué dans un carambolage qu’il n’a pas provoqué.

« À Daytona, quand survient un accident devant soi, on espère toujours qu’on va parvenir à se faufiler. Mais les probabilités sont minces tellement le peloton est serré. » C’est au 40e rang que son nom va apparaître au tableau final de cette épreuve.

« Je pense que je n’ai jamais terminé dernier de toute ma carrière en course automobile, a-t-il fait remarquer. C’est malheureux, car la voiture était rapide. »

Un coéquipier téméraire

Comble de malheur, sa plus récente course, à Phoenix la semaine dernière, a été marquée par un accrochage avec l’Américain Josh Williams à huit tours du baisser de rideau. Or, ce pilote est l’un de ses coéquipiers au sein de l’écurie DGM.

« Me faire frapper par mon coéquipier, c’est bien la dernière chose à laquelle j’avais pensé », a raconté Labbé.

Le pilote de 27 ans s’accrochait courageusement à une 17e position fort méritée quand il a senti la menace de plus en plus persistante de Williams.

« Il m’avait touché à quelques reprises auparavant, a expliqué Labbé, mais sans gravité. La dernière fois a été la bonne pour lui. Il m’a poussé dans le mur et ma course était terminée.

« Moi, je tentais de conserver mon rang malgré une voiture de plus en plus compliquée à piloter. J’éprouvais des problèmes d’alimentation en essence en fin d’épreuve, a dit Labbé, et le moteur coupait. »

Les deux coéquipiers se sont parlé après la course. Mais c’est surtout le lendemain que le propriétaire de l’équipe, Mario Gosselin, a tenu à leur rappeler que ce genre de situation ne pouvait être toléré.

« Cet incident, a regretté Labbé, m’a fait perdre des points précieux au classement, mais il faut vite l’oublier. J’espère que la chance va être finalement de mon côté pour les prochaines courses. »

La déveine de Labbé à Phoenix a des conséquences sur sa participation samedi sur l’ovale d’un mille et demi d’Atlanta.

En queue de peloton

En raison de la pandémie, aucune séance d’essais libres et de qualifications n’est en effet prévue à l’horaire de la journée. De sorte que sa position sur la grille de départ est déterminée, entre autres, par le résultat de son parcours précédent. 

Il s’élancera ainsi de la 36e place (sur les 40 participants) quand le drapeau vert sera agité vers 17 h. Labbé en sera à son 85e départ dans l’antichambre de la Coupe NASCAR et un troisième à Atlanta où il a obtenu son meilleur résultat en 2018 quand il a rallié l’arrivée à la 18e place. 

Raphaël Lessard veut « finir la course »  

Le pilote québécois Alex Labbé en sera à son 85<sup>e</sup> départ dans la série NASCAR Xfinity samedi à Atlanta.
Photo courtoisie

Raphaël Lessard fera lui aussi le déplacement vers Atlanta alors que sera disputée samedi la quatrième étape de la série des Camionnettes NASCAR Camping World.

Comme son compatriote Alex Labbé, le jeune pilote de Saint-Joseph-de-Beauce souhaite se racheter après un début de saison compliqué dont il n’est toutefois pas responsable.

Premier top 20

Recruté par la réputée écurie GMS, Lessard est toujours à la recherche d’un premier Top 20 en 2021, lui qui a remporté deux victoires d’étapes lors des deux premières courses présentées à Daytona.

« Je connais le circuit d’Atlanta, a souligné Lessard, donc ça devrait m’aider. Mais bon, encore une fois, on ne s’y présente que pour la course.

« Sans essais ni qualifications, ce n’est pas facile, surtout pour moi qui ai changé d’équipe et de modèle de camionnettes [Chevrolet Silverado]. Je sais que c’est une piste très dure pour les pneus. Il va falloir les ménager le plus possible.

Objectif

« Mais mon objectif est très clair, je veux finir la course, a affirmé celui qui occupera le 23e rang sur la grille de départ. Gagner des segments, c’est une bonne façon d’accumuler des points, mais terminer premier à l’issue de la course, c’est encore mieux et ça vous assure de participer aux séries éliminatoires. »

La course s’amorcera sur le coup de 14 h 30.