/news/coronavirus
Navigation

Changement de zone peu probable à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Les prévisions qui ont été faites sur la situation sanitaire au Québec rendent peu probable le passage de la zone rouge à la zone orange à Montréal.

• À lire aussi: Une troisième vague en avril à «ne pas prendre à la légère»

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: Le Québec compte 775 cas et 7 décès de plus

Il est estimé que les cas augmenteront dans la province à près de 2000 cas par jour d’ici la mi-avril, s’il y a une forte adhésion aux consignes sanitaires. Ces prévisions prennent en compte la cadence de la vaccination ainsi que le temps nécessaire pour que les vaccins fassent effet.

Toutefois, selon le Dr François Marquis, de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, les prévisions peuvent encore être modifiées, et ce sont les Québécois qui ont le plus de contrôle là-dessus. 

«Il faut surtout être extrêmement vigilants», affirme l’intensiviste. 

Pour l’épidémiologiste Nimâ Machouf, il faut cependant prendre au sérieux la troisième vague. 

«Il y a encore beaucoup de choses qui sont fermées [...], et on n’arrive pas à baisser en bas de 700 cas», explique la Dre Machouf.

Elle explique donc que la réouverture des cégeps et des universités, combinée au fait que les jeunes et les enseignants ne sont pas vaccinés, peut augmenter la transmission de la COVID-19 et empêcher un changement de zone.

La campagne de vaccination reste donc déterminante pour une troisième vague. 

À VOIR ÉGALEMENT 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres