/opinion/columnists
Navigation

Le prof Attaran, héritier haineux de Lord Durham

Coup d'oeil sur cet article

Amir Attaran n’est plus capable de s’arrêter de vomir sur les Québécois.

À entendre ce professeur de l’Université d’Ottawa, nous serions collectivement racistes en plus de nous rendre coupables de lynchage médical contre les minorités. 

Rien que ça !

Cet Américain d’origine, socialement privilégié, installé à Ottawa, va même jusqu’à assimiler le projet souverainiste à un « exceptionnalisme ethnique ». 

Québec

Comprenant parfaitement les techniques de manipulation médiatique à la mode, il se cache derrière sa couleur de peau pour se faire passer pour une victime alors qu’il incarne de manière grossière le pire impérialisme anglo-saxon, auquel il donne un vernis multiculturaliste. Attaran est l’héritier haineux de Durham.

Le racialisme rend bête : il efface l’histoire des peuples pour enfermer les hommes dans leur couleur de peau. 

Écoutez Les idées mènent le monde, une série balado qui cherche a éclairer, à travers le travail des intellectuels, les grands enjeux de sociétés.

Le discours anti-québécois d’Attaran ne date pas d’hier, mais est en pleine renaissance. Le Quebec bashing se dissimule désormais derrière la rhétorique antiraciste. Il suffit de rappeler que nous sommes un peuple pour nous faire accuser d’intolérance.

Il va falloir rappeler une chose importante. Le Québec n’est pas « la seule province à ne pas reconnaître le racisme systémique ». Le Québec est la seule province à ne pas se soumettre au multiculturalisme canadien qui est désormais indissociable de la théorie du racisme systémique. Gardons cela à l’esprit.

Dans cette controverse, l’indifférence du Canada anglais frappe. Attaran tiendrait de tels propos sur n’importe quel autre groupe qu’il serait mis au ban de l’espace public. 

Ici : rien. On devine pourquoi : même si elles trouvent probablement le style d’Attaran exagéré, les élites du Canada anglais n’en condamnent pas le fond. 

Haine

Pour Attaran, celui qui refuse de se soumettre à la théorie du racisme systémique verse dans la suprématie blanche. 

C’est bien là que nous conduit cette théorie. 

Ceux qui l’embrassent parce qu’elle est à la mode sans trop réfléchir à ses fondements idéologiques devraient y penser.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.