/finance
Navigation

Vos primes d’assurances victimes de la hausse des prix des matériaux

Maison en construction
Photo d'archives Les primes d’assurance habitation pourraient bondir dès l’automne prochain. Sur la photo, maison en construction à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Le prix des matériaux de construction explose. Cette inflation affectera-t-elle les primes d’assurance habitation ? Oui, mais pas tout de suite.

Dans son dernier rapport, la firme Opta constate, à la fin mars, une hausse du prix des matériaux de construction à travers le pays (de 4,5 % au Québec en un an). Et cette hausse frappe tous les composants servant à rénover ou à construire une habitation.

Pour certains composants, la hausse en 2020 est fulgurante : 300 % dans le bois de charpente, 10 % dans les coûts de main-d’œuvre (couvreurs : +9 % ; poseurs de gypse : +7 % ; charpentiers : +4 %).

Chez le rénovateur de mon quartier, le prix du 2 x4 de 8 pieds est passé de 2,99 $ en janvier 2020 à 7,99 $ aujourd’hui ; le panneau d’Aspenite (1/2 po d’épais), de 11,99 $ en janvier 2020 à 52,99 $ ; le contre-plaqué fini construction (3/4 po d’épais) de 32,39 $ à 86 $ (ailleurs, j’ai vu 99 $). On m’a conté qu’une soumission pour des fermes de toit est passée de 23 000 $ à 46 000 $ en une semaine. Et les produits métalliques ont doublé en quelques semaines.

Si vous renouvelez votre assurance habitation maintenant, vous constaterez déjà une hausse par rapport à l’an dernier : les assureurs sont en mode rattrapage depuis trois ans. 

Ça s’explique par des catastrophes naturelles plus nombreuses à cause des changements climatiques et par l’augmentation des coûts de reconstruction liée à celle des salaires et à l’inflation. 

En janvier 2020, j’écrivais ici que la hausse moyenne des primes était de 20,1 %.

Nombreux facteurs 

La pandémie et le vieillissement de la population ont exacerbé la rareté de la main-d’œuvre en usine, où l’on fabrique les matériaux de construction. 

La hausse effrénée des constructions neuves a aussi fait exploser les prix. Selon certaines sources, les coûts de reconstruction ont bondi de 20 % pour les assureurs.

De plus, comme les entrepreneurs sont très occupés, parfois, les sinistrés doivent attendre plus longtemps à l’hôtel avant que les travaux se terminent, ce qui fait grimper les coûts de subsistance pour les assureurs.

Les primes d’assurance habitation bondiront-elles dans les prochaines semaines ? Pas vraiment. Car les matériaux ne représentent qu’une partie des coûts des sinistres, aussi influencés par la fréquence des événements météo, qui fut clémente cet hiver. Et comme beaucoup de gens ont télétravaillé, ils ont pu prévenir ou minimiser la sévérité des sinistres.

Si vous subissez un sinistre, votre couverture sera-t‐elle adéquate ? Pas de problème : les contrats d’assurance comprennent tous une garantie d’augmentation des montants d’assurance en fonction de l’inflation (ajustés annuellement).

Par contre, je prédis qu’on va y goûter dès cet automne.  

Conseils  

  • Magasinez auprès d’au moins trois assureurs. 
  • Si possible, augmentez un peu votre franchise (de 500 $ à 1000 $ par exemple). 
  • Si vous télétravaillez ou prenez désormais le bus, négociez une baisse de prime. 
  • Concentrez toutes vos protections (auto, maison, VTT) chez le même assureur et installez des sondes de détection d’humidité ou un système d’alarme.  

Hausse des prix des composants d'une maison   

  • Sous-sol : 5,0 % 
  • Cuisine : 5,5 % 
  • Salle de bains : 5,8 % 
  • Toiture : 5,3 % 
  • Corniches en aluminium : 5,5 %