/misc
Navigation

Alerte rouge!

Coup d'oeil sur cet article

Les jours allongent, le temps s’adoucit, les mesures sanitaires s’assouplissent...

Lors de mes marches rapides au parc en début d’après-midi, je ne croise d’habitude que quelques joggeurs dont la silhouette fine et la vélocité me narguent. 

Récemment, le travail m’ayant retenue, je ne suis sortie que vers 17 h. Il faisait si doux que tout le quartier s’était donné rendez-vous au parc.

Des joggeurs déjà en shorts, des cyclistes, de jeunes garçons multipliant les acrobaties sur leurs planches à roulettes. Des couples qui promenaient le petit chien laite qu’ils avaient adopté pour le couvre-feu et qu’ils iront peut-être ramener à la SPA.

Le Happy Hour !

Ça débarquait de partout avec un carton de bières sous le bras. Des hordes de jeunes gens s’entassaient sur les bancs ou s’assoyaient à même le sol. Ça discutait, ça buvait, ça fumait... On sentait les doux effluves du cannabis... On fêtait joyeusement le premier jour du couvre-feu à 21 h 30.

Quelques groupes de sportifs jouaient au aki. D’autres cassaient la glace à coups de pelle sur le court de tennis. Les enfants couraient au milieu de cette kermesse improvisée.  

Masques et distanciation...

Les masques ? Bas les masques, ils jonchaient le sol, dans la boue, figés dans la glace ou à la dérive comme de petits bateaux de papier bleu sur les flaques d’eau. 

La distanciation physique ? Elle en a pris pour son rhume après ces longs mois chacun chez soi ; comment résister au plaisir de se rassembler ? 

Quand viendra le temps chaud

Comment allons-nous parvenir à respecter les mesures sanitaires imposées par la Santé publique ? On sait qu’on vire fou dès l’apparition des premiers bourgeons. On a vu les images de ces Parisiens agglutinés le long des quais de la Seine... Ils sont maintenant de retour en confinement.

Allons-nous surfer sur une troisième vague avant l’été ?

De grâce, sortez les seringues, vaccinez-nous au plus sacrant !