/finance/business
Navigation

Des citoyens s'opposent à un projet immobilier à Cowansville

Coup d'oeil sur cet article

Des résidants de Cowansville en Montérégie s’opposent à un important projet de développement au centre-ville, qui prévoit la construction de 300 logements.

Ils ont été assez nombreux à signifier leur désaccord pour forcer la municipalité à tenir un référendum avant de pouvoir aller plus loin.

Le « Projet Centre-Ville » prévoit la construction de cinq immeubles de huit étages derrière le Centre commercial Domaine du parc et la rénovation de ce dernier par le promoteur immobilier Guy Samson: « La seule façon de dynamiser le secteur, c’est si les gens l’habitent. Je veux créer ici une vie de quartier avec une gamme de service. »

Sauf que des résidants du secteur ont peur que les immeubles soient trop imposants pour le quartier. « Ça n’a pas de bon sens de construire des tours de 10 étages! Parce qu’avec les deux étages de stationnement souterrain, c’est ce que ça va donner. On n’est pas contre le développement de la ville, mais on pense que trois ou quatre étages seraient acceptables », mentionne une citoyenne opposée au projet, Élise Ouellet.

La mairesse Sylvie Beauregard croit au potentiel de ce projet: « Nous avons un besoin criant de logements à Cowansville. Je comprends que ça peut inquiéter certaines personnes, mais ce projet est nécessaire et positif pour l’ensemble de la Ville. D’ailleurs, nous avons commandé un sondage Leger qui a révélé que 62% des personnes sondées à Cowansville sont en faveur de ce développement. »

Sauf que pour permettre la construction d’immeubles de huit étages, un changement de zonage est nécessaire. 73 citoyens ont signé un registre pour s’y opposer, quatre de plus que le nombre nécessaire pour empêcher la Ville d’aller de l’avant. Le conseil municipal devra tenir un référendum ou abandonner le projet. La mairesse mentionne que le conseil se prononcera d’ici le 19 avril. Pour sa part, le promoteur n’a pas l’intention de jeter l’éponge: « Moi mon intention c’est de me battre pour pouvoir réaliser ce projet-là. Je n’enlève rien à personne, je ne coupe pas un arbre, même que nous allons créer des îlots de verdure. Je suis convaincu que c’est un beau et bon projet pour Cowansville. »

Les opposants eux, souhaitent que leur message soit entendu par les élus. « Tout ce qu’on demande c’est d’être écoutés. Les gens sur le conseil de ville sont là pour nous représenter et veiller aux intérêts des citoyens. On espère qu’ils feront leur travail », mentionne Manon Blanchard.