/finance
Navigation

Le coût d'une tour à condos bondit à Trois-Rivières

Coup d'oeil sur cet article

Le coût de la Tour de la Marina, un projet de condominiums sur le site de Trois-Rivières sur Saint-Laurent, a bondi en raison de la hausse des prix des matériaux.

Dorénavant évalué à 30 M$, le projet dont la construction vient d'être amorcée a vu son prix grimper de 1,5 M$.

La hausse s'explique non seulement par le bond faramineux du prix du bois d'œuvre, mais aussi par ceux de l'acier, du béton et des autres matériaux.

«Oui, on a été obligé d'ajuster les prix en conséquence, mais on est tout de même resté raisonnable. On assume une partie de ces coûts-là», a indiqué le courtier immobilier Hugo Gaillardetz de l'Adresse sur le fleuve.

L'immeuble de huit étages comptera 48 unités d'habitation, dont 23 ont déjà trouvé preneurs. Les prochains acquéreurs devront faire face à une hausse de 5% des prix.

Gérald Milot, qui fera partie des premiers occupants, se félicite d'avoir acheté sur plan il y a quelques mois. «On a acheté en prévente et on a appris que pour les futures ventes, il y a déjà augmentation», a-t-il dit.

L'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) s'attend à ce que l'inflation qui frappe l'industrie s'étende à tous les types de chantiers, incluant les 180 projets prioritaires de Québec dont la loi 66 doit accélérer la réalisation.

Tant le coût des matériaux que la rareté des ouvriers sont en cause. «Ces temps-ci, depuis le début de l'année, on est à 90% et plus d'entrepreneurs qui disent que c'est égal [comme impact pour eux], ou encore, que vice versa, l'un est pire que l'autre», a observé François Bernier vice-président aux affaires publiques de l'APCHQ.