/finance
Navigation

Des fraudes PCU qui coûteront cher aux contribuables

Coup d'oeil sur cet article

Les fraudes liées à la Prestation canadienne d’urgence (PCU) coûteront au minimum des millions de dollars – et peut-être même des milliards de dollars – aux contribuables canadiens.

• À lire aussi: Prestation d'urgence: une erreur qui risque de coûter très cher

Depuis le mois d’octobre, le centre antifraude a reçu pas moins de 10 237 signalements de citoyens dont l'identité a été usurpée par des criminels qui ont demandé la PCU à leur place.

Et tout porte à croire que ce nombre n’est en vérité que la pointe de l’iceberg puisqu’il s’agit de cas que les citoyens ont signalé par eux-mêmes.

Le fardeau de la preuve aux victimes

Mais le malheur des victimes ne s’arrête pas là parce que ce sont eux qui ont le fardeau de prouver qu'ils ont été fraudés.

Et cela peut facilement se traduire par des centaines d’heures passées au téléphone avec l’Agence du revenu du Canada pour régler des dossiers.

«J’essaye toujours d’appeler le gouvernement, puis finalement il n’y a pas de boîte vocale et la ligne coupe toujours», déplore Simon qui tente de régler le dossier de son fils de 15 ans.

«C’est au moins 200 heures et peut-être plus (passées au téléphone). Il n’y a aucune façon de parler à quelqu’un. C’est juste qu’au deux jours je monte de grade», raconte pour sa part Pauline.

«J’aimerais avoir une solution. Au pire qu’ils (embauchent) temporairement plus de personnes pour justement avoir plus de soutien au gouvernement», indique Jessica dont le fils de 17 ans a été ciblé par des fraudeurs.

Pendant que ces criminels sont toujours en liberté, les Québécois qui ont réussi à rétablir leur dossier auprès de l'ARC devront subir les conséquences de la fraude pendant des années.

«Elle va en avoir pour toute sa vie parce que là (il y a) des codes de protection partout. Elle ne peut pas rentrer dans son dossier comme vous et moi», explique Isabelle, dont la fille de 17 ans a été victime d’une fraude.

Reste à voir maintenant si une enquête policière d'envergure permettra de faire payer les fraudeurs qui ont volé des millions de dollars aux contribuables qui devront repayer les pertes en taxes et en impôts dans les années à venir.