/news/politics
Navigation

Propos contre le Québec : Singh refuse de condamner un député

Coup d'oeil sur cet article

Le chef du NPD Jagmeet Singh a refusé de condamner un député de son parti qui a félicité le professeur Amir Attaran, accusé de tenir un discours raciste envers la société québécoise.

• À lire aussi: Le prof universitaire refuse de s’excuser au Québec

• À lire aussi: Toutes les minorités... sauf les francophones

«Un député racisé qui a vécu des expériences dans sa vie qui lutte contre le racisme systémique a le droit de s’exprimer, et c’est important», a déclaré M. Singh, qui estime cependant que «ce n’est pas vrai que c’est tous les Québécois et Québécoises qui sont racistes, pas du tout».

Matthew Green, député néodémocrate de Hamilton-Centre, en Ontario, a salué sur Twitter le professeur Attaran pour avoir «maintenu le cap contre le racisme qu’il voit se perpétuer au Québec». 

  • Écoutez la députée du Parti libéral du Québec Hélène David avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

«La culture de la suprématie blanche demande la "liberté d’expression" pour permettre aux personnes blanches de vomir une rhétorique raciste, puis réclame la censure pour ceux qui les dénoncent», a aussi mentionné le député Green.

Le député fédéral a aussi partagé d’autres publications d’Amir Attaran, dont une où le professeur décrit François Legault comme un «allié de la suprématie blanche» en raison de son refus d’adhérer au concept de racisme systémique.

Jagmeet Singh a dit qu’il connaissait «bien» Matthew Green, qu’il a décrit comme quelqu’un de «passionné» dans la lutte au racisme systémique, un problème qui sévit «à travers le pays».

Matthew Green a «vécu la réalité du racisme dans sa vie personnelle» et «il a peur pour son enfant aussi», a affirmé M. Singh. «Les personnes racisées qui ont des expériences personnelles ont le droit d’exprimer leur réalité. C’est important, et on doit les écouter», a-t-il ajouté.

  • Écoutez la chronique de Jean-François Lisée avec Sophie Durocher sur QUB Radio :

Jagmeet Singh a qualifié la société québécoise de «progressiste» en raison de ses programmes sociaux «qui ont aidé tout le monde, incluant les personnes plus vulnérables, incluant les personnes racisées». Il a pris en exemple les frais de scolarités abordables et le système de garde accessible.

M. Singh a indiqué que la suprématie blanche existait partout au Canada. Un «exemple clair» de cette suprématie blanche est l’accès à l’eau potable encore déficient pour de nombreuses communautés des Premières nations à travers le pays.

Rappelons que le professeur de l’Université d’Ottawa Amir Attaran tient depuis un certain temps des propos haineux contre le Québec, qu’il a qualifié sur Twitter d'«Alabama du Nord» qui pratique le «lynchage médical» et qui est dirigé par un gouvernement de «suprémacistes blancs».