/misc
Navigation

Redonnons leur scène aux chansonniers

Coup d'oeil sur cet article

Pour de nombreux restos-bars, la façon d’attirer des clients, c’est de présenter une programmation de spectacles de chansonniers. Quand le gouvernement a annoncé leur réouverture, les tenanciers et musiciens ont été nombreux à célébrer l’heure du retour au travail.

Leur joie a été de courte durée puisqu’il apparaît que les spectacles ne peuvent être présentés de manière viable en zone orange.

La gifle

« Mais la Santé publique n’interdit pas de présenter des spectacles ! » me direz-vous, en bon fonctionnaire.

Vous avez raison. 

En bon gestionnaire, on vous répondra que personne ne va présenter de spectacle si ce n’est pas rentable.

En effet, la condition qu’impose la Santé publique à la présentation d’un spectacle dans un resto-bar, c’est qu’il n’y ait ni service de nourriture ni service de boisson pendant la prestation des musiciens.

Comment voulez-vous qu’un établissement survive s’il paie à la fois des artistes et du personnel sans pouvoir vendre de la nourriture ou de l’alcool ? 

Résultat : les musiciens qui croyaient pouvoir recommencer à travailler encaissent la gifle et sont obligés de demander l’aide du gouvernement encore un temps.

Sauvez les chansonniers !

Au Québec, on a toute une tradition de chansonniers. Les boîtes à chansons des années 50 et 60 ont cédé la place aux bars et restaurants qui offrent une scène et un revenu à des milliers de musiciens professionnels.

Depuis un an, plusieurs établissements ont tout simplement jeté la serviette. Le légendaire 2 Pierrots en est l’exemple, ayant fermé ses portes définitivement en décembre dernier après 46 ans de soirées mémorables.

L’an prochain, la chanson La grenouille du chanteur country André Guitar, célébrera son 45e anniversaireSi elle a su traverser le temps, c’est principalement grâce aux milliers de chansonniers qui l’ont entonnée pour faire chanter autant de fêtards.

Si on veut que la chanson résonne encore, il est grand temps qu’on redonne la scène aux chansonniers partout au Québec.