/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: un enfant de 2 ans hospitalisé au Bas-Saint-Laurent

Coup d'oeil sur cet article

Un enfant de deux ans du Bas-Saint-Laurent a été hospitalisé au cours des derniers jours en raison de la COVID-19. Aucun détail n’a toutefois filtré sur son état.

• À lire aussi: COVID-19: la situation pourrait basculer au Bas-Saint-Laurent et au Saguenay–Lac-Saint-Jean en raison des variants

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent a confirmé la nouvelle mardi en fin de journée dans un communiqué de mise à jour de la situation épidémiologique régionale.

On y indique que les neuf patients originaires de la région actuellement hospitalisés sont âgés «entre 2 et 75 ans».

Même si la COVID-19 ne cause habituellement pas d’ennuis majeurs aux enfants qui contractent la maladie, il n’est pas impossible que certains développent des complications. Des enfants souffrant de conditions médicales préexistantes pourraient notamment être plus à risque.

Aucun détail n’a toutefois été rendu public sur l’état de l’enfant. On ne sait pas s’il a été hospitalisé de manière préventive ou s’il a bel et bien développé des complications du virus.

À l’heure actuelle, 4 enfants de 9 ans et moins sont hospitalisés au Québec, dont 1 aux soins intensifs selon l’INSPQ. Depuis le début de la pandémie, 172 enfants de cette tranche d’âge ont dû être hospitalisés, 24 aux soins intensifs.

Situation compliquée

En point de presse mardi, le directeur régional de santé publique indiquait que «des patients jeunes» avaient été hospitalisés. Il n’est toutefois pas entré dans le détail de ces dossiers précis.

La région du Bas-Saint-Laurent est aux prises avec une recrudescence des cas de COVID-19 sur son territoire, avec 12 éclosions en cours actuellement. La plupart seraient liées à un variant de la maladie.

Environ 1000 personnes sont actuellement en isolement, dont plus de 750 élèves et membres du personnel d’écoles de la région. 6 établissements scolaires sont notamment en situation d’éclosion à l’heure actuelle et 15 écoles ont au moins un cas.

Le Dr Leduc indiquait mardi que plusieurs de ces éclosions avaient pu être reliées à des rassemblements privés.

«On a eu beaucoup [de rassemblements privés]. Ça montre que les gens avaient dans une certaine mesure procédé à des rencontres parce qu’on avait l’impression que ce virus-là avait disparu. C’était prématuré», explique le directeur régional, ajoutant que les infections étaient «sévères».

«Les gens sont malades. Ça frappe fort.»

À VOIR AUSSI 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres