/news/coronavirus
Navigation

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Que ce soit au Québec ou ailleurs sur la planète, la pandémie de COVID-19 bouleverse nos vies depuis près d'un an. 

Vous retrouvez ici toutes les nouvelles au fil de la journée liées à cette crise qui frappe la population, les gouvernements et l'économie.  

Les bilans 

PLANÉTAIRE

Cas: 124 682 421

Morts: 2 742 276

CANADA

Cas: 944 674, dont 304 490 au Québec

Décès: 22 753, dont 10 626 au Québec

VOICI TOUTES LES NOUVELLES DU MERCREDI 24 MARS

21h14 | Le Royaume-Uni pourrait placer la France sur sa «liste rouge»

 Le Royaume-Uni pourrait prochainement placer la France sur une «liste rouge» et durcir les contrôles des arrivées en provenance de l’Hexagone en raison des risques posés par les nouveaux variants du coronavirus, a déclaré mercredi le premier ministre Boris Johnson.

La France, qui fait face à une troisième vague de cas de Covid-19, a ajouté mercredi trois départements aux seize soumis à des mesures de freinage de l’expansion de la maladie.

Interrogé par des membres du Parlement sur le fait de savoir pourquoi la France ne se trouvait pas sur la «liste rouge» de restrictions des voyages, M. Johnson a répondu : c’est «une chose que nous allons devoir étudier».


19h59 | L'Union européenne et Londres assurent travailler à une solution pour régler leur différend

L’Union européenne et la Grande-Bretagne, en désaccord sur la gestion des stocks de vaccins produits en Europe par le groupe anglo-suédois AstraZeneca, ont assuré mercredi leur intention de régler cet important litige par la négociation.

Face à «une très grave situation épidémiologique», l’UE «continue d’exporter des volumes importants vers des pays» produisant leurs propres vaccins ou ayant déjà largement vacciné leur population, a d’abord regretté mercredi le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis.

Il faisait allusion au fait que l’UE a exporté quelque 10 millions de doses, tous vaccins confondus, vers le Royaume-Uni, mais n’a reçu en retour aucune dose produite outre-Manche, alors que le contrat signé par AstraZeneca prévoyait la livraison de doses provenant de deux usines britanniques.


19h30 | Une deuxième vague de COVID-19 plus sévère en Afrique, mais moins de restrictions

La plupart des pays africains ont mis en place moins de mesures de restriction pendant la deuxième vague de Covid-19, pourtant marquée par 30 % de contaminations en plus, montre l’une des rares études consacrées à l’impact de la pandémie sur ce continent.

Entre mi-février et fin décembre 2020, 2,8 millions de cas d’infections par le coronavirus ont été enregistrés dans les 55 pays de l’Union africaine, soit seulement 3 % du total mondial, et 65 602 décès ont été comptabilisés, calcule cette étude, publiée jeudi dans la revue britannique The Lancet.

La réaction rapide et coordonnée des pays africains pour faire face à la pandémie, avec des premières mesures en moyenne 15 jours avant la détection du premier cas sur leur territoire, «a probablement limité la sévérité de la première vague», estiment les chercheurs, issus notamment du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies, basé en Éthiopie, du ministère de la Santé marocain et de l’Institut sud-africain des maladies contagieuses.


18h28 | Le Brésil a franchi le cap des 300 000 morts de la COVID-19

Le Brésil a franchi mercredi le cap des 300 000 morts du coronavirus, avec 300 685 décès, a annoncé le ministère de la Santé au moment où le pays traverse sa pire période en un an de pandémie.

Au cours des dernières 24 heures, 2 009 nouveaux décès ont été enregistrés dans le deuxième pays le plus endeuillé au monde derrière les États-Unis, et où les hôpitaux de quasiment tous les États sont au bord du point de rupture.


16h54 | Le Venezuela n'acceptera pas de vaccins AstraZeneca par le mécanisme Covax

Le Venezuela, qui n’a pas autorisé le vaccin anglo-suédois AstraZeneca en raison d’effets secondaires possibles, n’acceptera pas l’envoi de ce vaccin par le dispositif Covax de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a annoncé mercredi sa vice-présidente.

«C’est clair que le Venezuela va choisir à travers le mécanisme Covax (pour les pays les plus démunis) quel vaccin il autorise pour le peuple vénézuélien», a déclaré à la télévision publique Delcy Rodriguez.

Le Venezuela avait fait part le 15 mars de sa décision de refuser l’AstraZeneca à l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), qui dépend de l’OMS. Il avait auparavant réservé entre 1,4 et 2,4 millions de doses de ce vaccin à travers le dispositif Covax.


16h04 | L'Estonie délivrera des certificats de vaccination numériques à partir d'avril

L’Estonie se prépare à émettre des certificats de vaccination numériques dès le mois d’avril, a annoncé mercredi un responsable du ministère des Affaires sociales.

«Nous prévoyons d’avoir nos certificats prêts en avril, avec notre partenaire (l’entreprise estonienne) Guardtime», a indiqué Kalle Killar, sous-secrétaire pour la Santé numérique et l’innovation dans ce ministère.

Le certificat numérique aidera ses utilisateurs autant pour voyager que dans leur vie de tous les jours et sera plus facile à contrôler et plus sûr que son équivalent en papier, a estimé M. Killar.


16h02 | Pas de rassemblements de plus de 6 personnes en France

Le gouvernement français a insisté mercredi sur la nécessité de faire respecter l'interdiction des rassemblements non autorisés de plus de six personnes à l'extérieur dans 16 départements français, soit 21 millions de personnes, actuellement concernés par une accélération de l'épidémie de COVID-19. 


14h54 | Le télétravail plus populaire au Québec que dans les autres provinces

Au Québec, 45 % des répondants ont déclaré qu'ils ne travaillent actuellement qu'à partir de leur domicile, contre seulement 24 % en Colombie-Britannique.

Près de la moitié (49 %) des personnes interrogées dans la Belle Province ont indiqué être à l'aise de demander une augmentation de salaire à leur gestionnaire ou au décideur dans leur emploi actuel, alors qu’un tiers (33 %) des répondants en Ontario disent la même chose.


13h46 | L’Islande durcit ses restrictions face à la renaissance de l’épidémie.

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

L’Islande va à nouveau fermer ses établissements scolaires et réduire la jauge des rassemblements pour contrer une accélération du nombre de nouveaux cas de COVID-19, alors que l’épidémie était pratiquement terminée il y a peu dans l’île nordique.

À compter de ce mercredi soir et pour au moins trois semaines, les écoles, collèges, écoles et universités seront fermés, tout comme les piscines, bars, salles de sport et discothèques, tandis que les restaurants peuvent, eux, continuer à servir jusqu’à 22 h.

La jauge des rassemblements autorisés repasse à 10 personnes, contre 50 jusqu’alors, sauf dans les supermarchés.

« La situation appelle à des actions plus sévères », a déclaré la première ministre Katrin Jakobsdottir en conférence de presse.

« Mieux vaut intervenir tôt et empêcher une propagation plus poussée que de devoir prendre des actions intrusives qui durent dans le temps longtemps parce que nous avons attendus », a également justifié Bjarni Benediktsson, ministre des Finances.

L’Islande a un taux d’incidence parmi les plus faibles d’Europe, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), mais le nombre de nouveaux cas est reparti à la hausse ces derniers jours, des cas surtout liés au variant anglais du virus.

Une quarantaine de nouvelles infections ont été diagnostiquées ces trois derniers jours.

Depuis le début de l’épidémie, 29 décès de personnes ayant contracté la COVID-19 ont été recensés dans le pays qui comptabilisait mercredi 6144 cas depuis le début de la pandémie.


13h28 | Les responsables de la gestion de la crise sanitaire aux États-Unis se sont félicités mercredi de constater les premiers effets positifs de la vaccination contre le COVID-19 sur l'épidémie dans le pays, notamment sur les visites aux urgences des plus âgés, en baisse.

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


13h22 | Le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé mercredi la création d’un comité de crise pour lutter contre la COVID-19 qui fait des ravages dans son pays, face aux critiques sur sa gestion chaotique de la crise sanitaire depuis un an.

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


13h13 | La Finlande et l’Islande, qui avaient suspendu l’usage du vaccin anti-Covid d’AstraZeneca du fait de cas suspects de mauvaise coagulation sanguine, ont annoncé mercredi sa reprise pour les plus de 65 et 70 ans respectivement.


13h04 | Retour en classe à temps plein: une bonne nouvelle, mais la distanciation sera un défi.


12h17 | La hausse des nouveaux cas se poursuit à Québec avec un bilan d’un niveau pas observé depuis la fin janvier. 69 nouvelles infections ont été confirmées dans la Capitale-Nationale mercredi.


11h33 | Les personnes positives à l’arrivée dans les aéroports de Paris pourront être isolées.

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

Les personnes déclarées positives à la COVID-19 à leur arrivée dans les aéroports parisiens pourront être placées à l’isolement, selon un décret du ministre français de l’Intérieur présenté mercredi.

Dans le cadre de la loi du 15 février prorogeant l’état d’urgence sanitaire, ce décret précise les compétences du préfet de police de Paris, « en cas de menaces et crises sanitaires graves », à Paris dans les trois aéroports parisiens, jusqu’au 31 décembre.

Il pourra ainsi « désigner les centres pour assurer la vaccination sur le territoire de la ville de Paris »; « ordonner la fermeture des établissements recevant du public qui ne respecteraient pas les obligations applicables (jauge de fréquentation, horaires du couvre-feu et gestes barrières) et prendre des arrêtés de placement à l’isolement pour les personnes testées positives à leur arrivée à l’aéroport ».

11h27 | Le Québec rapporte 783 nouveaux cas et 8 décès supplémentaires ; les hospitalisations sont en baisse de 11.


10h50 | Malgré le nombre de cas qui connait une augmentation depuis la semaine dernière, le Saguenay–Lac-Saint-Jean ne recevra pas plus de doses de vaccins, une situation qui préoccupe le virologue à la retraite Jacques Lapierre, qui réside dans la région.


10h30 | Le ministre de la Santé, Christian Dubé, doit présenter des excuses officielles aux travailleurs de la santé après avoir reçu une «gifle juridique» dans le dossier des masques N-95, estime le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois.


9h34 | La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a annoncé mercredi qu'elle rend obligatoire le port des appareils de protection respiratoire N95, ou supérieur, pour tous les travailleurs et travailleuses en zone tiède dans tous les milieux de santé, dans la foulée de ses initiatives entreprises en février.


8h58 | La Belgique durcit ses restrictions dans les commerces et les écoles.

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

Le premier ministre belge Alexander De Croo a annoncé mercredi un durcissement des restrictions dans les commerces et les écoles du pays afin d’« essayer de surmonter la troisième vague » de la pandémie de coronavirus, sur fond de nette progression des chiffres.

Les métiers de contacts non médicaux (coiffeurs notamment) vont de nouveau fermer à partir du week-end, et les commerces « non essentiels » ne pourront accueillir des clients que sur rendez-vous, a-t-il précisé. La semaine prochaine seules les écoles maternelles resteront ouvertes, l’enseignement étant pratiqué à distance pour tous les autres niveaux.


MISE À JOUR | Restrictions pour Pâques : Merkel reconnaît « une erreur » et demande « pardon ».

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

Angela Merkel a reconnu mercredi avoir fait « une erreur » en voulant durcir pour le long week-end de Pâques les règles sanitaires anti-Covid en Allemagne et a confirmé l’abandon de ce projet qui avait provoqué des critiques de toutes parts.

« Une erreur doit être appelée une erreur et, plus important encore, elle doit être corrigée et si possible à temps. Je sais que cette proposition a provoqué une incertitude supplémentaire, je le regrette profondément et pour cela je demande pardon à tous les citoyens », a déclaré la chancelière lors d’une allocution, à l’issue d’une réunion d’urgence avec les dirigeants des États régions allemands.


À RELIRE | Il y a maintenant des X sur quatre rencontres du Canadien au calendrier original. Après le match de lundi entre les Oilers et le CH, les dirigeants de la LNH ont choisi de remettre tous les matchs prévus jusqu’au 28 mars en raison du protocole de la COVID-19.

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
Photo Martin Chevalier


7h43 | Allemagne: le week-end de Pâques est abandonné.

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

Le gouvernement d'Angela Merkel a renoncé à imposer pour le long week-end de Pâques un très controversé verrouillage renforcé, prévoyant la fermeture de tous les commerces et des offices religieux organisés par visio-conférence, a-t-on appris mercredi de source gouvernementale.

La chancelière et les 16 États régions, qui avaient décidé ce dispositif anti-Covid lundi au terme de plus de douze heures de discussions, devaient se retrouver mercredi à partir de 11 h pour une nouvelle séance de négociation, convoquée au pied levé par la dirigeante allemande.


6h48 | Un an après avoir imposé le plus grand confinement du monde pour lutter contre la pandémie de COVID-19, l’Inde doit accélérer la vaccination de sa population de 1,3 milliard d’habitants, alors qu’une inquiétante recrudescence des contaminations menace de mettre à mal les efforts déjà déployés pour venir à bout du coronavirus.

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


6h43 | La Pologne enregistre son record de contaminations.

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

La Pologne a enregistré mercredi 29 978 infections au coronavirus au cours des dernières 24 heures - un record depuis le début de la pandémie, le gouvernement envisageant de renforcer les mesures de lutte contre la pandémie.

Le ministère de la Santé a signalé aussi 575 décès dus à la COVID-19, dans ce pays de 38 millions d’habitants.

Le précédent record d’infections quotidiennes était de 27 875, enregistré le 7 novembre.

Selon les experts, le nombre réel de contaminations pourrait être bien plus élevé étant donné que la Pologne ne teste que les personnes qui présentent déjà des symptômes de la maladie.

Le ministre de la Santé, Adam Niedzielski, a déclaré mercredi que la situation était particulièrement grave en Mazovie, la région du centre de la Pologne où se trouve la capitale Varsovie, et dans la région industrielle de Silésie dans le sud du pays. 

« Malheureusement, ces signaux aujourd’hui nous poussent à réfléchir très sérieusement au renforcement des restrictions », a déclaré M. Niedzielski au site Wirtualna Polska. 

Le premier ministre Mateusz Morawiecki a indiqué la veille que de nouvelles restrictions devaient être annoncées d’ici jeudi. 

« Plus les gens suivent les règles et se font vacciner, plus tôt la troisième vague se terminera », a-t-il insisté.

Au début du mois, la Pologne a réimposé une série de restrictions pour lutter contre la vague d’infections, notamment la fermeture de toutes les écoles, centres commerciaux, théâtres et salles de spectacle.


6h21 | À Manaus, métropole de l’Amazonie brésilienne terrassée par la COVID-19, les malades ont été tellement nombreux que l’oxygène est devenu une denrée rare disputée au marché noir.

[EN DIRECT 24 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


5h55 | Une clinique hongkongaise a été exclue du programme de vaccination du territoire pour avoir vraisemblablement recommandé aux patients d'opter pour le vaccin Pfizer/BioNTech fabriqué en Allemagne plutôt que pour celui du Chinois Sinovac.


5h25 | Prévenir la propagation des coronavirus, dont le SRAS-CoV-2 qui cause la COVID-19, dans le système nerveux est désormais possible, selon une nouvelle étude publiée mardi.


0h00 | Au cours des derniers jours, des cas de variants suspectés ont été déclarés dans huit écoles de Québec.

On compte huit écoles à Québec où un cas de variant est suspecté, mais seule l’école secondaire Le Sommet (photo), à Charlesbourg, est aux prises avec une éclosion. D’ailleurs, deux classes sont fermées dans cette école. Aucune des huit écoles n’est fermée pour le moment.
Photo Stevens LeBlanc
On compte huit écoles à Québec où un cas de variant est suspecté, mais seule l’école secondaire Le Sommet (photo), à Charlesbourg, est aux prises avec une éclosion. D’ailleurs, deux classes sont fermées dans cette école. Aucune des huit écoles n’est fermée pour le moment.


À LIRE | Les récentes hausses du nombre d'infections à la COVID-19, alimenté en partie par la prolifération des variants, incitent les provinces de l'Ouest à la prudence et à mettre sur pause leur plan de déconfinement.


À LIRE | Une ex-infirmière de Lévis qui veut retourner vacciner « afin de faire sa part » déplore les délais de délivrance des autorisations temporaires de travail par l’Ordre des infirmières du Québec.

Carol-Ann
Pellerin.
Ex-infirmière
Photo Stevens LeBlanc
Carol-Ann Pellerin. Ex-infirmière


Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres