/news/currentevents
Navigation

Barrage du pont-tunnel: un leader conspirationniste arrêté pour méfait

Coup d'oeil sur cet article

Une figure bien en vue du mouvement conspirationniste a été arrêtée mercredi en lien avec le barrage du pont-tunnel Louis-Hyppolyte-La Fontaine, qui avait suivi une manifestation contre les mesures sanitaires à Montréal.

• À lire aussi - Tunnel Louis-Hippolyte Lafontaine: à coups de marteau sur des autos

Mario Roy, 49 ans, a été arrêté par la Sûreté du Québec (SQ) puis relâché avec promesse de comparaître. Le leader du mouvement antimasque pourrait face à des accusations de méfait.

Mario Roy, figure bien en vue du mouvement conspirationniste et ex-figure de proue de Storm Alliance, groupe d'extrême-droite anti-immigration.
Capture d'écran TVA
Mario Roy, figure bien en vue du mouvement conspirationniste et ex-figure de proue de Storm Alliance, groupe d'extrême-droite anti-immigration.

«Toute personne qui obstrue ou bloque une grande route est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement en vertu de l’article 423 du Code criminel», a précisé au Journal l’agent Stéphane Tremblay, porte-parole de la SQ.

Le 13 mars, quelque 5000 manifestants ont défilé dans les rues de la métropole pour crier leur désaccord face aux mesures sanitaires.

En marge de la manifestation, vers 18 h 30, plusieurs militants antimasques ont bloqué les trois voies du tunnel La Fontaine en direction nord.

Un des citoyens pris à cause du cortège avait alors endommagé avec un marteau des véhicules qui participaient au blocage.

Mario Roy est le seul à avoir été arrêté pour le moment dans cette affaire. 

À VOIR AUSSI | COVID-19 : Les 10 moments clés d’une crise mondiale