/news/currentevents
Navigation

Affaire Camara: le «bon suspect» arrêté dans l’affaire du policier attaqué

Un Ontarien de 21 ans comparaîtra au palais de justice de Montréal vendredi

Coup d'oeil sur cet article

Deux mois après la sauvage agression contre un policier montréalais suivie d’un gênant cafouillage, un jeune Ontarien sera formellement inculpé vendredi d’une kyrielle de graves accusations, dont tentative de meurtre.

• À lire aussi: Des motions adoptées pour attribuer la résidence permanente à Mamadi II Fara Camara

• À lire aussi: L’auriez-vous accusé avec ces informations?

• À lire aussi: Difficile retour à la réalité pour Mamadi III Fara Camara

« On est convaincu d’avoir le bon suspect », a affirmé l’inspecteur David Shane, de la police de Montréal, en conférence de presse, jeudi.

Sur la photo, on aperçoit l’inspecteur David Shane
PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND
Sur la photo, on aperçoit l’inspecteur David Shane

L’annonce a été faite quelques heures après l’arrestation en Ontario d’Ali Ngarukiye, 21 ans, en lien avec la violente attaque contre l’agent Sanjay Vig, survenue le 28 janvier dans le quartier Parc-Extension. 

Ce jour-là, le policier avait intercepté un véhicule quand un individu l’avait assailli par-derrière, avec une barre de métal. 

Le suspect avait réussi à saisir l’arme du patrouilleur pour ensuite faire feu contre lui avant de prendre la fuite, vraisemblablement à bord d’une Hyundai Elantra rouge. 

Les policiers de Montréal ont effectué jeudi une perquisition, possiblement chez une proche d’Ali Ngarukiye, peu de temps après que l’inspecteur David Shane eut annoncé l’arrestation du suspect dans l’affaire du policier attaqué en janvier.
Photo Antoine Lacroix
Les policiers de Montréal ont effectué jeudi une perquisition, possiblement chez une proche d’Ali Ngarukiye, peu de temps après que l’inspecteur David Shane eut annoncé l’arrestation du suspect dans l’affaire du policier attaqué en janvier.

Cette voiture a été retrouvée dans l’arrondissement de LaSalle, à quelques kilomètres de la résidence d’une proche de Ngarukiye. 

Une perquisition a d’ailleurs eu lieu à cet endroit jeudi, situé sur la rue des Oblats, possiblement pour retrouver l’arme à feu de l’agent Vig.

Ngarukiye, de son côté, devra être interrogé par les enquêteurs, mais les choses s’annoncent mal pour celui qui était dans leur mire depuis quelque temps déjà, notamment en raison de la preuve scientifique.    

  • Écoutez le résumé des faits de Vincent Dessureault à QUB radio :   

« L’ADN du suspect a été trouvé sur la scène de crime et l’ADN de l’agent Vig a été trouvé sur des objets qui ont été en la possession du suspect », a affirmé l’inspecteur Shane.

Faussement accusé

Ce détail est important puisque la police marche sur des œufs dans ce dossier, étant donné l’énorme cafouillage peu après l’agression. Rapidement, les enquêteurs avaient arrêté Mamadi Fara Camara, un étudiant et chargé de laboratoire à Polytechnique. 

Un poste de commandement de la police de Montréal a été mis en place à la suite de l’attaque contre le policier Sanjay Vig le soir du 28 janvier.
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Un poste de commandement de la police de Montréal a été mis en place à la suite de l’attaque contre le policier Sanjay Vig le soir du 28 janvier.

Il avait passé six jours en détention, avant d’être libéré et complètement blanchi. Il avait même reçu des excuses du directeur de police, Sylvain Caron.

« Nous avons également une pensée particulière pour M. Camara aujourd’hui [jeudi], a conclu l’inspecteur Shane. Nous espérons que l’arrestation du véritable suspect dans cette affaire lui permettra de clore un chapitre sur cet événement aux conséquences importantes pour lui. »

– Avec Maxime Deland, Agence QMI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.