/news/coronavirus
Navigation

[EN DIRECT 25 MARS] Tous les développements de la pandémie

[EN DIRECT 25 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Que ce soit au Québec ou ailleurs sur la planète, la pandémie de COVID-19 bouleverse nos vies depuis près d'un an. 

Vous retrouvez ici toutes les nouvelles au fil de la journée liées à cette crise qui frappe la population, les gouvernements et l'économie.  

Les bilans 

PLANÉTAIRE

Cas: 125 388 998

Morts: 2 753 597

CANADA

Cas: 951 635, dont 305 435 au Québec

Décès: 22 790, dont 10 630 au Québec

VOICI TOUTES LES NOUVELLES DU JEUDI 25 MARS

21h22 | Le Mexique a passé la barre des 200 000 morts de la COVID-19

Le Mexique a franchi jeudi le seuil des 200 000 mors de la COVID-19, un peu plus d’un an après l’arrivée du coronavirus dans ce pays, a annoncé un haut responsable mexicain de la santé.

«Ce sont 200 211 personnes qui, malheureusement, sont décédées à cause des complications dues à la maladie» de la COVID-19, a déclaré José Luis Alomia, directeur de l’épidémiologie au secrétariat mexicain à la Santé.


20h37 | Été 2021: les activités des cadets encore annulées

Pour une deuxième année consécutive, Ottawa a pris la décision d'annuler toutes les activités d’entraînement des cadets en personne avec nuitée pour l'été 2021.

Cette décision est évidemment liée à la pandémie actuelle de COVID-19, en suivant les conseils du médecin général des Forces armées canadiennes. 

20h29 | L'UE hausse le ton face à AstraZeneca, Biden double son objectif de vaccinations

L’Union européenne, face à des problèmes de livraisons de vaccins au cœur d’un vif différend entre Bruxelles et Londres, s’est dite prête jeudi à bloquer les exportations d’AstraZeneca, lors d’un sommet virtuel auquel a participé le président américain Joe Biden qui a annoncé doubler son objectif de vaccinations.

Pour améliorer l’accès aux précieux flacons, alors qu’une troisième vague épidémique déferle sur l’Europe, la Commission européenne a renforcé son mécanisme de contrôle des exportations pour les restreindre drastiquement vers les pays qui en produisent ou dont la population est déjà largement vaccinée.

Le mécanisme a déclenché l’ire du Royaume-Uni, premier destinataire des doses exportées hors du continent. Même si Londres et l’UE se sont engagés à trouver une solution et pourraient parvenir à un accord dès samedi, croit savoir le premier ministre néerlandais Mark Rutte.


20h14 | L'UE prête à bloquer les exportations d'AstraZeneca pour avoir sa «juste part»

Bruxelles veut «sa juste part des vaccins» anti-COVID: AstraZeneca ne sera pas autorisée à exporter ses doses produites dans l'UE tant qu'elle n'aura pas rattrapé ses retards de livraison aux Vingt-Sept, a averti jeudi la Commission à l'issue d'un sommet européen. 


20h24 | L'épidémie flambe en France, restrictions étendues

De nouvelles restrictions sanitaires, dont la fermeture de commerces et l'interdiction de se déplacer au-delà de 10 km sans dérogation, ont été étendues jeudi à trois départements supplémentaires en France, au moment où l'épidémie semble de moins en moins contrôlée, avec des services de réanimation saturés dans certaines régions. 


19h43 | Virus: l'Allemagne va classer la France en zone à haut risque

L’Allemagne va classer la France en zone à haut risque face à la pandémie de COVID-19, ce qui devrait entraîner des restrictions à l’entrée sur son territoire, a indiqué jeudi soir Angela Merkel. 


18h40 | Vaccins: accord prochain UE et Royaume-Uni, selon Mark Rutte

L’UE et Londres pourraient parvenir à un accord dès samedi sur l’approvisionnement en vaccins anti-Covid, source de vives tensions, après un durcissement du contrôle par l’UE des exportations de doses produites sur son sol, a estimé jeudi le premier ministre néerlandais Mark Rutte.

«Fort heureusement, les deux parties sont en pourparlers et il semble que (l’UE et le Royaume-Uni) pourraient parvenir à un accord samedi ou peu après», a-t-il déclaré, interrogé sur une usine produisant aux Pays-Bas le vaccin AstraZeneca.

«Cela serait bienvenu, car nous sommes amis et avons besoin l’un de l’autre», a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse à l’issue d’un sommet en visioconférence des Vingt-Sept.


17h46 | Pfizer a commencé à tester son vaccin contre la COVID-19 chez les jeunes enfants

Pfizer a déclaré jeudi avoir commencé les essais cliniques de son vaccin contre la COVID-19 chez les enfants âgés de moins de 11 ans, disant espérer qu’il soit disponible pour eux début 2022.

«Nous avons administré les premières doses chez des enfants [...] afin d’évaluer la sûreté, la façon dont il est toléré, et l’immunogénicité du vaccin (...) pour prévenir la COVID-19 chez les enfants de 6 mois à 11 ans», a confirmé l’entreprise américaine dans une déclaration à l’AFP.

L’immunogénicité est la capacité à déclencher une réaction immunitaire.

Trois dosages différents seront étudiés dans un premier temps, selon les détails de l’essai clinique publiés en ligne.


17h44 | COVID-19 : Des finissants veulent de beaux souvenirs de leur dernière année

Malgré la pandémie, les finissants du programme d'études internationales de l'école secondaire Les Pionniers de Trois-Rivières se sont promis de garder un bon souvenir de leur dernière année. 


17h36 | La NFL n’imposera pas le vaccin

La NFL n’a pas l’intention d’obliger les joueurs, les entraîneurs et les membres du personnel des différentes équipes à se faire vacciner pour la COVID-19 en vue de la prochaine saison. 


16h52 | COVID-19 : un syndicat dénonce le retour en classe en zone rouge au secondaire

Annoncé par le premier ministre François Legault mardi, le retour en classe à temps complet des élèves de secondaire 3-4-5 en zone rouge a suscité la consternation au Syndicat de l'enseignement de la Pointe-de-l'Île (SEPÎ). 


16h19 | COVID-19: aide américaine de 15 millions de dollars aux Palestiniens

Les États-Unis ont annoncé jeudi une aide de 15 millions de dollars afin d’aider les Palestiniens à faire face à la pandémie de Covid-19, au moment où Israël est critiqué pour ne pas avoir déployé de plus grands efforts en vue de faire parvenir des vaccins dans les territoires occupés.

C’est l’Agence américaine pour le développement international (USAID) qui fournira ces fonds pour soutenir l’action contre le coronavirus de l’organisation Catholic Relief Services en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, ainsi que pour une aide alimentaire d’urgence, a précisé le département d’État dans un communiqué.

«Ce petit pas pour améliorer le bien-être du peuple palestinien est entièrement en accord avec les valeurs américaines», a dit son porte-parole Ned Price.

L’administration du nouveau président démocrate Joe Biden avait promis la reprise de l’aide humanitaire aux Palestiniens, à rebours de la position fermement pro-Israël de l’administration précédente de Donald Trump.


16h04 | Toutes les écoles primaires et secondaires affiliées au Centre de services scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup ferment leurs portes jusqu’au 5 avril inclusivement en raison de la présence de variants et le nombre de cas de COVID en augmentation.

[EN DIRECT 25 MARS] Tous les développements de la pandémie
Photo TVA Nouvelles


15h56 | Le patronat vénézuelien propose de vacciner ses salariés

Le patronat vénézuélien a proposé jeudi d’acheter six millions de doses de vaccins pour les administrer à ses employés et ainsi soutenir la campagne de vaccination publique. 

Ce «plan de vaccination antiCovid» est «pour les travailleurs du privé et leurs proches», a expliqué le président Fedecamaras, Ricardo Cusanno soulignant que le patronat voulait «aider et contribuer à l’objectif de l’immunité collecte».

Le projet doit être auparavant validé par le président vénézuélien Nicolas Maduro. 

Les six millions de doses doivent permettre de vacciner trois millions de personnes en quatre mois. Le projet «dépasse les 100 millions de dollars» financés par les entreprises participantes. Des négociations ont déjà commencé pour celles désirant avoir recours à des crédits. 

15h33 | Le gouvernement Legault se concentre sur l’économie et la santé et repousse le retour à l’équilibre budgétaire à plus tard. Les choix difficiles seront pris après les élections générales de 2022.

[EN DIRECT 25 MARS] Tous les développements de la pandémie
Photo Stevens Leblanc


15h18 | Hausse des cas de COVID-19 et variants: «Ça n’augure pas bien»

La hausse significative des nouvelles infections à la COVID-19, aujourd'hui, avec 945 cas enregistrés, représente-t-elle le début de cette troisième vague annoncée?

Une chose est sûre, «c’est très préoccupant», juge le Dr Gaston De Serres, médecin-conseil à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), en entrevue à 100% Nouvelles.  


14h50 | Une tâche coûteuse et colossale attend le fédéral s’il souhaite récupérer tout l’argent versé en trop en vertu des deux principaux programmes d’urgence mis en place durant la pandémie.

[EN DIRECT 25 MARS] Tous les développements de la pandémie
Photo d’archives, Ben Pelosse


14h43 | Une seule dose du vaccin de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 produirait une réponse anticorps beaucoup plus faible chez les résidents d’établissements de soins de longue durée que chez les jeunes en santé, selon une étude de l’Université de la Colombie-Britannique publiée mercredi.


14h12 | La vérificatrice générale (VG) du Canada a écorché la gestion de la quarantaine par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), notamment en ce qui a trait au suivi des voyageurs et des personnes potentiellement récalcitrantes à l’isolement à la maison.


14h00 | Miami Beach envahi de visiteurs, des voitures de location prises d'assaut le week-end à Washington, les Américains ont envie de bouger. Et le secteur du voyage frémit en attendant les touristes internationaux pour se remettre d'une pandémie qui l'a terrassé.


13h49 | Le syndicat représentant les policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) exhorte le gouvernement provincial à accorder à ses membres au Québec un accès prioritaire à la vaccination contre la COVID-19.


13h42 | Le président américain Joe Biden a fixé jeudi un objectif de 200 millions d’injections de vaccin contre la COVID-19 dans ses 100 premiers jours à la Maison-Blanche.

[EN DIRECT 25 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


13h02 | Le président brésilien Jair Bolsonaro subit des pressions de toutes parts pour enfin s’attaquer à la crise du coronavirus désormais hors de contrôle, dans un pays qui vient de franchir le cap des 300 000 morts.

[EN DIRECT 25 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


12h31 | Les autorités sanitaires du pays ont déclaré que les événements indésirables graves associés à la vaccination étaient extrêmement rares au pays et que chacun ferait l’objet d’une enquête médicale approfondie.


11h43 | Inquiet de constater que les chiffres de contamination à la COVID-19 augmentent depuis quelques jours dans la Capitale-Nationale, le maire de Québec a lancé un appel pressant pour que la population fasse preuve de prudence.


11h31 | La tendance à la hausse des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit dans la Capitale-Nationale, alors que les plus récentes données dans les 24 dernières heures font état de 80 nouveaux cas par rapport à 69, la veille.


11h32 | Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, a confirmé qu’un des deux joueurs placés sur la liste COVID-19 a été déclaré positif à deux reprises. Le cas en question est un variant du virus.


11h08 | La Suède, qui avait suspendu l’usage du vaccin anti-COVID d’AstraZeneca après le signalement de possibles effets secondaires, notamment des cas suspects de mauvaise coagulation sanguine, a annoncé jeudi sa reprise pour les 65 ans et plus.

[EN DIRECT 25 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


11h02 | Le nombre de nouveaux cas repart à la hausse au Québec, avec 945 infections, alors que la province rapporte quatre décès supplémentaires.


10h27 | La Hongrie au premier rang mondial du taux de mortalité.

La Hongrie, balayée par la troisième vague de la pandémie de COVID-19, affiche sur la semaine écoulée le plus haut taux de mortalité au monde, selon la base comparative de données de l’AFP, tandis que les hôpitaux sont au bord de la rupture.

Le nombre de décès a bondi de plus de 40 % (comparé aux sept jours précédents), atteignant un nouveau record quotidien de 272 jeudi.

La dégradation de la situation a hissé ce pays de 9,8 millions d’habitants au premier rang mondial sur la période, avec 15,7 morts pour 100 000 habitants, devant la République tchèque, la Bosnie, la Slovaquie et la Bulgarie. 

Les contaminations ont explosé depuis l’apparition du variant britannique en février : un peu moins de 10 000 nouveaux cas ont ainsi été recensés sur les dernières 24 heures.

Les hôpitaux se retrouvent submergés par l’afflux de malades (près de 12 000 étant soignés actuellement), alors que le personnel manque, a prévenu cette semaine l’Ordre des médecins hongrois (MOK).

« Les salles d’opération ont fermé, leurs ventilateurs sont utilisés par des patients atteints de la COVID-19 luttant pour leur vie », a-t-il écrit dans un communiqué, un responsable comparant la situation à celle de Bergame, ville italienne martyre de la COVID-19 au printemps 2020.

Des étudiants en médecine ont été appelés à la rescousse, et certains établissements ont requis l’aide de volontaires.

Les autorités, qui n’autorisent pas les médias à accéder aux unités COVID-19, ont tenté jeudi de rassurer. 

« La situation est grave, mais le système a la capacité suffisante pour faire face à ces chiffres élevés », a déclaré à la presse Gergely Gulyas, le chef du Bureau de Viktor Orban.


10h19 | L’Ontario rapporte 2380 nouveaux cas de COVID, dont 1016 à Toronto.


10h17 | Ceux qui ont déjà été infectés par la COVID-19 n’auront à recevoir qu’une seule dose de vaccin, a statué le ministère de la Santé, jeudi.


10h01 | L’Irak reçoit 336 000 doses de vaccins Covax.

L’Irak, pays arabe le plus touché par la COVID-19, a reçu jeudi 336 000 doses de vaccins AstraZeneca fabriquées en Corée du Sud et financées par le dispositif Covax destiné aux pays défavorisés, ont indiqué les autorités.

Pays de 40 millions d’habitants ravagé par les guerres depuis quatre décennies, l’Irak n’avait jusqu’ici reçu que 50 000 doses du vaccin Sinopharm, offertes par Pékin en échange d’une promesse d’achat de deux millions de doses supplémentaires.

Faute de budget adopté dans l’immédiat pour 2021, l’Irak doit pour le moment se contenter d’envois gratuits de vaccins.

Ainsi, assure la mission de l’ONU en Irak, « 1,1 million de vaccins Covax arriveront en Irak sur plusieurs semaines et 20 % de la population sera vaccinée d’ici la fin 2021 ».

Le ministère irakien de la Santé a déjà annoncé que les vaccins reçus jeudi commençaient à être administrés aux soignants, tout en appelant l’ensemble des Irakiens à s’enregistrer en ligne pour obtenir des rendez-vous.

Le nombre de contaminations a atteint jeudi un nouveau record : 6513 cas en 24 heures, dont 33 décès.

Officiellement, le nombre d’Irakiens contaminés depuis l’apparition du coronavirus dans le pays en février 2020 est désormais de 815 605, dont 14 128 morts.

Ces statistiques sont annoncées quotidiennement par le ministère de la Santé qui indique procéder chaque jour à environ 40 000 tests, un taux très peu élevé dans un pays qui compte plusieurs villes de plus de deux millions d’habitants où la densité est élevée et la promiscuité permanente.


8h21 | Ukraine: record de décès quotidiens pour le 3e jour consécutif.

[EN DIRECT 25 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

L’Ukraine a enregistré jeudi pour le troisième jour consécutif un record de décès quotidiens liés au coronavirus avec 362 morts, le pays faisant faisant face à une flambée d’infections alors que la vaccination prend du retard. 

Selon les autorités sanitaires, l’Ukraine a recensé jeudi 16 669 nouveaux cas d’infections et 362 décès, battant les records de 333 et 342 morts enregistrés mardi et mercredi.

Plus tôt cette semaine, le ministre de la Santé Maksym Stepanov a averti que l’Ukraine entrait « dans une période très difficile » alors que le système de santé délabré de cette ex-république soviétique, un des pays les plus pauvres d’Europe, peine à gérer la pandémie.

Depuis le début de la pandémie, le pays a enregistré à ce jour plus de 1,5 million d’infections et plus de 31 000 décès.

La vaccination de ses 40 millions d’habitants n’a commencé que le 24 février, du fait de couacs logistiques mais aussi d’un sentiment anti-vaccin très répandu.

L’Ukraine n’a reçu que 500 000 doses du vaccin d’AstraZeneca, produit en Inde et commercialisé sous le nom de Covishield. Les autorités ont balayé les craintes concernant ce vaccin, le seul disponible.

Durant le premier mois de la campagne de vaccination, plus de 150 000 personnes ont reçu une première dose, selon le ministère de la Santé.


7h53 | La Pologne renforce les restrictions à la suite des records de contaminations.

Le gouvernement polonais a annoncé jeudi de nouvelles restrictions destinées à endiguer la hausse des contaminations par COVID-19 qui battent des records, mettant en danger les capacités du système de santé. 

« La Pologne traverse le moment le plus difficile de la pandémie », a déclaré à la presse le premier ministre Mateusz Morawiecki. « Nous nous approchons des limites de capacité du système de santé, nous sommes sur le point de franchir la frontière au-delà de laquelle nous ne pourrons pas traiter correctement les patients », a-t-il ajouté.

La Pologne a enregistré jeudi le record de contaminations avec 34 151 nouveaux cas et 520 décès. Au total, 2 154 821 cas ont été enregistrés depuis le début de la pandémie, dont 50 860 décès.

Dans le cadre de nouvelles mesures, le gouvernement a décidé de fermer les crèches, les jardins d’enfants, ainsi que les grands magasins d’ameublement et de bricolage, ainsi que les salons de beauté et de coiffure.

Dans les églises, une personne pour 20 mètres carrés de surface sera désormais autorisée, contre 15 mètres carrés précédemment. 

Des personnes traversant la frontière méridionale du pays seront soumises à une quarantaine ou devront présenter un test négatif. 

Les nouvelles mesures qui entreront en vigueur samedi pour une période de deux semaines renforcent celles déjà en vigueur depuis le début du mois et qui prévoient la fermeture de toutes les écoles, centres commerciaux, théâtres et salles de spectacle.


7h28 | Le Danemark prolonge de trois semaines la suspension du vaccin AstraZeneca.

Le Danemark prolonge de trois semaines la suspension du vaccin AstraZeneca dans son programme d’immunisation contre la COVID-19, pourtant déclaré « sûr et efficace » par le régulateur européen et l’OMS, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires.

« Nous avons aujourd’hui décidé d’étendre notre suspension de trois semaines », a dit lors d’une conférence de presse le directeur de l’Agence nationale de Santé, Søren Brostrøm, expliquant avoir besoin de « plus de temps » pour exclure entièrement un lien entre les quelques cas connus de caillots sanguins rares, mais graves et la vaccination avec le vaccin d’AstraZeneca.


6h51 | Les autorités sanitaires ont donné de nouvelles directives aux professionnels de la santé concernant les symptômes à surveiller après l’administration du vaccin d’AstraZeneca et sa version Covishield.


6h43 | Avec plus de 2680 décès en six mois, la crise de surdoses d’opioïdes a empiré en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19 qui a compliqué notamment l’accès aux services de soutien social et sanitaire.


5h23 | La Sarre a annoncé jeudi mettre fin aux principales restrictions anti-COVID juste après le lundi de Pâques sur présentation de tests négatifs, devenant le premier État régional allemand à franchir ce pas.


2h25 | La Papouasie-Nouvelle-Guinée a fermé jeudi les frontières empruntées par la population indigène pour se rendre ou rentrer d'Australie afin de limiter le risque de propagation de l'épidémie au sein des populations les plus isolées.


À LIRE | Le vaccin contre la COVID-19 d’AstraZeneca est efficace à 76% contre les cas symptomatiques, a annoncé jeudi le laboratoire suédo-britannique, après une mise à jour de ses données issues d’un essai clinique aux États-Unis, au Pérou, et au Chili.


1h00 | Nus au cinéma... sauf pour le masque : Environ 70 personnes sont passées au Cinéma L’Amour pour « regarder » un des films érotiques présentés.

Notre journaliste Louis-Philippe Messier a passé une journée au Cinéma L’Amour.
Photo Chantal Poirier
Notre journaliste Louis-Philippe Messier a passé une journée au Cinéma L’Amour.


0h00 | La pandémie va entraîner plusieurs changements dans les habitudes de vie des aînés, qui risquent d’être hantés pour encore longtemps par la peur de contracter la COVID-19, malgré la campagne de vaccination qui bat son plein au Québec, selon un sondage CROP.   


0h00 | Alors que Québec planche sur une refonte du financement dédié aux élèves en difficulté, des parents réclament la mise en place d’un nouveau système plus équitable et efficace. Près de la moitié d’entre eux jugent que les services offerts par l’école ne sont pas adéquats, ou parfois même inexistants.


Nos chroniqueurs se prononcent                      

Je suis réconforté d’être enfin vacciné ---> Richard Martineau

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.