/news/currentevents
Navigation

Un centre d'esthétisme pour automobiles à la place du bunker des Hells Angels à Trois-Rivières

Coup d'oeil sur cet article

On connaît maintenant la vocation qu'aura le site qu'avait occupé le bunker des Hells Angels sur le boulevard Saint-Jean à Trois-Rivières.

Les lieux seront convertis en centre d'esthétisme pour automobiles avec des lave-autos, des services de pare-brise et de lettrage. Les promoteurs indiquent qu'il s'agira d'un service intégré unique au Québec.

Le propriétaire du terrain l'avait acquis de la Ville de Trois-Rivières, pour taxes impayées, en 2016. La Ville en avait hérité du procureur général de la province qui l'avait auparavant confisqué au club de motards dans la foulée de l'opération SharQc en 2009.

L'acquéreur devait y construire un édifice de bureaux, mais s'est finalement tourné vers un projet hôtelier. La pandémie a sonné le glas de ce projet touristique au moment où il allait être mis en chantier au printemps 2020.

La Ville avait consenti à deux reprises une extension des délais imposés à l'origine à l'acquéreur pour réaliser un projet sur le terrain. Ultimement, si rien n'avait été fait, la Ville avait le pouvoir de recouvrer la possession du site.

«Je pense qu'il y avait une patience qui était arrivée à la limite, mais selon moi, c'était important qu'on donne de la flexibilité à ces gens-là. C'est un dossier qui n'était pas facile non plus. Tous les usages n'étaient pas évidents à implanter sur ce terrain-là. C'est proche de l'autoroute, oui, mais il y a un quartier résidentiel qui est proche aussi», a expliqué Valérie Renaud-Martin, conseillère municipale du district concerné.

L'investissement atteindra les 2,5 M$. Le local des Hells Angels avait été démoli en 2015.