/entertainment/movies
Navigation

Antoinette dans les Cévennes: du charme à revendre

Antoinette dans les Cévennes
Photo courtoisie, Film AXIA Laure Calamy dans une scène du film Antoinette dans les Cévennes.

Coup d'oeil sur cet article

L’actrice Laure Calamy, connue pour son rôle d’assistante gaffeuse dans la série Appelez mon agent, brille de tous ses feux dans le film français Antoinette dans les Cévennes, une comédie légère et pétillante qui a pris l’affiche vendredi au Québec après avoir obtenu un beau succès populaire en France l’automne passé. 

C’est la fin de l’année scolaire. Antoinette (Laure Calamy), une institutrice parisienne, attendait ce moment depuis longtemps pour pouvoir passer enfin une semaine en amoureux avec son amant secret, Vladimir, qui est le père de l’une de ses élèves. 

Or, Vladimir a une mauvaise nouvelle à lui annoncer : il doit annuler leurs vacances en tête à tête pour partir en randonnée avec sa femme et sa fille dans les Cévennes. Déçue, Antoinette décide de se lancer sur sa trace en entreprenant, elle aussi, un périple dans les Cévennes. Évidemment, le voyage ne se déroulera pas comme prévu, à cause notamment de son compagnon de voyage, Patrick, un âne récalcitrant qui refuse de collaborer. 

Drôle et sensible

Vingt ans après la sortie de son premier long métrage (Les autres filles), la réalisatrice Caroline Vignal s’est librement inspirée du livre Voyage avec un âne dans les Cévennes (écrit en 1879 par Robert Louis Stevensen) pour concocter une comédie charmante et ensoleillée qui tombe à point avec l’arrivée du printemps. Avec une pointe d’humour décalé, Caroline Vignal propose un portrait de femme drôle et sensible porté par une performance tonique de Laure Calamy, qui lui a d’ailleurs valu récemment le César de la meilleure actrice. On s’en voudrait de ne pas souligner le jeu étonnant de Patrick, cet âne aussi têtu qu’attachant qui forme un duo comique irrésistible avec Laure Calamy.  

Antoinette dans les Cévennes ★★★1⁄2   

  • Film de Caroline Vignal  
  • Avec Laure Calamy, Benjamin Lavernhe et Olivia Côté
  • À l’affiche