/opinion/columnists
Navigation

Big Brother nous surveille? Pas ici

Coup d'oeil sur cet article

Chaque fois qu’il est question de l’État, au cinéma ou dans les livres, on parle toujours d’une machine omnipotente qui surveille tout ce qu’on fait.

« Big Brother vous regarde », comme disait Orwell.

Ça se passe peut-être comme ça en Russie, en Chine et en Corée du Nord, mais ici, au Canada et au Québec, cette fameuse machine est sourde et aveugle.

Elle ne voit rien. N’entend rien. Et ne dit rien. 

Comme les trois singes. 

BIENVENUE AU CANADA !

J’en veux pour preuve deux histoires qui sont sorties cette semaine, concernant nos frontières et notre système de santé.

Selon la vérificatrice générale, qui a critiqué vertement l’Agence de santé publique du Canada, le fédéral est incapable de vérifier le respect des quarantaines. 

Sur les 165 400 personnes qui sont revenues de l’étranger entre le 5 mai et le 30 juin 2020, 108 800 des voyageurs (soit 66 %) ont complètement échappé à la vigilance du fédéral !

On n’a jamais su si ces personnes avaient respecté la quarantaine !

Et attendez, ce n’est pas tout : comme on a pu le lire dans Le Devoir, « seulement 6 voyageurs sur 10 qui présentaient des symptômes à leur arrivée ont reçu un appel du gouvernement pour s’assurer qu’ils respectaient la quarantaine » !

Et des 40 % qui ont été appelés par les autorités... 45 % n’ont pas pu être joints ! 

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Impressionnant, non ?

Si c’était un film, ça s’intitulerait Les Charlots surveillent les frontières !

« Vous étiez en Italie ? Vous présentez des symptômes de la COVID-19 ? OK, allez-vous-en chez vous, et surtout, faites attention ! »

Toute une surveillance, les amis !

Décidément, le pays est entre bonnes mains !

SOIGNÉS SUR LE BRAS !

Le système de santé, maintenant. 

Au cours des derniers mois, plusieurs résidents étrangers en visite au Québec ont attrapé la COVID-19 et ont dû être hospitalisés chez nous.

Ne possédant pas une carte d’assurance maladie, ces gens, bien sûr, devraient payer les soins qu’ils ont reçus. 

On parle ici de factures pouvant aller jusqu’à 100 000 $. 

Or, selon La Presse, au moins une centaine de patients étrangers n’ont pas remboursé les soins qu’ils ont reçus ! 

Et là encore, ce n’est pas tout : on n’est pas capable de les retrouver ! 

La moitié des CISSS et des CIUSSS, ainsi que le CHUM et le CUSM ne tiennent pas un registre des mauvaises créances liées à la pandémie !!!

Non seulement ça, mais la Régie de l’assurance maladie du Québec n’a pas d’idée de la facture totale, non plus !!!

« L’information sur la provenance de la personne n’est pas une information obligatoire à fournir par les professionnels lors de la facturation des services rendus », a indiqué une responsable de la RAMQ !!!

C’est pas beau ça ?

SAIS PAS !

Ailleurs sur la planète, Big Brother surveille peut-être tout ce qui se passe sur son territoire.

Mais ici, Big Brother dort.

Quand il ne joue pas au solitaire sur son ordi. 

Où sont les voyageurs de retour au pays ? Sais pas !

Où sont les étrangers qui ont été soignés ici ? Sais pas !

Mais si vous marchez seul dans un parc après 21 h 30, par contre, pas de pitié !