/news/coronavirus
Navigation

Vaccination: l’écart se creuse pour atteindre l’objectif

Le gouvernement du Québec devra augmenter le rythme s’il souhaite vacciner 75 % des adultes d’ici le 24 juin

Vaccination
Photo Pierre-Paul Poulin La salle de vaccination au Palais des congrès, à Montréal, le 1er mars.

Coup d'oeil sur cet article

Vacciner tous les Québécois d’ici le 24 juin, c’est l’objectif ambitieux que s’est fixé la semaine dernière le premier ministre François Legault. Tous ceux qui désirent être vaccinés contre la COVID-19 pourront recevoir au moins une dose à temps pour la fête nationale du Québec, a-t-il promis.

• À lire aussi: Mieux qu’ailleurs au Canada

Selon nos calculs, ce sont plus de 44 000 doses qui devraient être administrées quotidiennement entre le 16 mars et le 24 juin pour que 75 % des Québécois de plus de 15 ans reçoivent leur première dose avant la Saint-Jean-Baptiste. Or, depuis l’annonce de M. Legault, la moyenne quotidienne de doses administrées est plutôt de 34 466. 

La province devra donc augmenter la cadence de vaccination au cours des prochaines semaines.  

Qui a été priorisé ?   

  • En décembre, ce sont surtout des travailleurs de la santé qui ont été vaccinés. Ils ont reçu 89 % des doses administrées.    
  • La tendance s’est poursuivie en janvier, avec 65 % des doses administrées aux travailleurs de la santé, mais aussi 14,5 % aux résidents des CHSLD.    
  • En février, ce sont les résidents des résidences privées pour aînés (RPA) qui ont principalement été vaccinés, ayant reçu 52 % des doses disponibles.    
  • Depuis le début mars, on vaccine surtout la population générale (73 %) et les malades chroniques (17 % des doses).         

Sources : Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Comprendre la comorbidité

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres