/entertainment/star-academie
Navigation

«Star Académie»: voici à quoi ressemble une journée dans la peau des académiciens

«Star Académie»: voici à quoi ressemble une journée dans la peau des académiciens
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

«Star Académie», c’est loin d’être des vacances! Gâtés de la riche formation qu’ils reçoivent en accéléré et des rencontres extraordinaires qu’ils vivent pendant l’aventure, les académiciens doivent en retour être disciplinés et s’astreindre à un horaire très strict de cours et de répétitions. Les producteurs Isabelle Nault et Jean-Philippe Dion nous détaillent l’agenda d’une journée à l’académie. 

• À lire aussi: Star Académie: les mises en danger, comment ça marche?

• À lire aussi: Star Académie: la fête au français!

La quotidienne de «Star Académie» est diffusée du lundi au jeudi, à 19 h 30, à TVA. Le variété est présenté le dimanche, à 19 h.

«Star Académie»: voici à quoi ressemble une journée dans la peau des académiciens
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Dimanche soir, fin du variété

On le constate en arrière-plan du générique: sitôt l’émission terminée, les académiciens remontent illico dans l’autobus qui les ramènera à Waterloo. Pas d’arrêt à la salle de bain, pas de flânerie, pas de bavardage! C’est pourquoi on voit les jeunes défiler en trombe devant la caméra et saluer leurs proches en vitesse.

«Post mortem» de Lara Fabian

Il débute vers 23 h ou 23 h 30, et se termine vers minuit trente ou 1 h. C’est à la fin de son bilan que la directrice annonce ensuite à ses élèves lesquels seront vus en évaluation le lendemain après-midi. «Après, ils ont un peu de temps libre et, souvent, ils commencent à répéter leurs prochaines pièces, expose Isabelle Nault. Mais après, c’est dodo, parce qu’ils commencent tôt le lendemain. C’est toujours une courte nuit, le dimanche!»

«Star Académie»: voici à quoi ressemble une journée dans la peau des académiciens
Joël Lemay / Agence QMI

Mises en évaluation

Le lundi matin, la semaine s’amorce avec un cours d’identité artistique (avec Xavier Dolan, Anne Dorval, Marc Séguin, Pepe Munoz ou Yannick Nézet-Séguin). Puis, en après-midi, c’est le moment des évaluations devant le corps professoral (Lara Fabian, Gregory Charles et Ariane Moffatt).

«Les candidats vus en évaluation, c’est un consensus entre les profs et Jean-Philippe Dion (le producteur exécutif, NDLR), informe Isabelle Nault. Ils s’en parlent tout de suite après le variété. C’est pour ça que Lara arrive plus tard que les candidats à l’académie, le dimanche soir, car elle doit avoir cette discussion avant de quitter. Le lundi, les profs délibèrent ensemble après les évaluations. C’est Lara qui annonce les mises en danger, mais ce ne sont pas ses décisions seulement à elle.»

Les participants apprennent juste avant le souper les trois mises en danger de la semaine et, en soirée, le travail commence déjà en vue du prochain variété du dimanche.

Le choix des chansons

Non, les candidats ne se font pas imposer des chansons contre leur gré... mais ils n’ont pas une entière liberté de choix non plus, pour de multiples raisons. Chaque semaine, ils doivent envoyer à la production une liste de trois pièces qu’ils aimeraient interpréter en évaluation ou lors du variété. «Et nous, on cible celles qu’on voudrait les entendre chanter en évaluation, tout ça en fonction de droits musicaux. On ne peut pas chanter ce qu’on veut, quand on veut...», précise Jean-Philippe Dion.

Cours et répétitions

Pas de grasse matinée sur les bancs d’école de Waterloo! Du lundi au mercredi, la cloche du début des classes sonne vers 9 h 30 ou 10 h, jusqu’à midi. Après le dîner, le groupe s’attable pour un autre cours ou répète avec Gregory Charles, qui est en charge de monter les numéros des variétés. Idem après le souper: les jeunes travaillent avec Gregory ou Lara pour apprendre leurs chansons pour le gala à venir. Ces dernières semaines, les soirées ont aussi été consacrées à la fabrication du EP numérique «Les sessions de Waterloo», qui a été lancé la semaine dernière.

Puis, du jeudi au dimanche, on passe de la théorie à la pratique, alors que la bande se déplace au studio MELS pour répéter en compagnie des invités, avec danseurs, costumes, éclairages et mise en scène complète.

Temps libre

Heureusement, «Star Académie» n’est pas l’armée non plus. Les académiciens ont des plages libres distillées ici et là en cours de journée. «Ils ont accès aux réseaux sociaux une ou deux fois par jour, mentionne Isabelle Nault. Il y a aussi les appels aux familles via Skype, en soirée. C’est souvent l’une des dernières choses qu’ils font dans la journée, parler à leur famille. C’est pour ça qu’on les voit souvent en pyjama dans ces moments-là!» Les jeunes étoiles peuvent également aller faire trempette dans le spa pour se détendre avant de sombrer dans les bras de Morphée.