/news/cannabis
Navigation

Transporter du cannabis sans le déclarer à la frontière pourrait coûter cher

Transporter du cannabis sans le déclarer à la frontière pourrait coûter cher
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les voyageurs qui essaieront de franchir la frontière canadienne avec du cannabis devront payer jusqu’à 2000$ par infraction, et ce, à partir de lundi 29 mars, alors qu'auparavant on ne faisait que le confisquer.

Bien que le cannabis ait été légalisé depuis le 17 octobre 2018, il reste illégal de franchir la frontière avec du cannabis sans permis ou exemption valide. 

Toutefois, si un individu possède du cannabis, quelle que soit la quantité, il deviendra encore plus nécessaire de le déclarer correctement à l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). 

Si le tout n’est pas fait, un agent des services frontaliers retiendra le cannabis ou les produits du cannabis non déclarés, sans condition de restitution, et remettra au voyageur un avis écrit de cotisation de pénalité indiquant la contravention et une pénalité allant de 200$ à 2000$. 

Selon la gravité et la nature de l'infraction, l'ASFC peut également engager des poursuites criminelles, en plus de la sanction financière. S'ils sont reconnus coupables, les voyageurs peuvent être condamnés à une peine d'emprisonnement, à une amende ou aux deux.