/sports/hockey
Navigation

Le Rocket remonte et l’emporte contre le Moose

L'attaquant du Rocket Ryan Poehling
Photo Martin Chevalier L'attaquant du Rocket Ryan Poehling

Coup d'oeil sur cet article

Le Rocket de Laval a comblé un retard de deux buts pour l’emporter 5 à 3 contre le Moose du Manitoba, dimanche après-midi, au Bell MTS Iceplex.

En troisième période, Ryan Poehling et Hayden Verbeek ont touché la cible à 11 secondes d’intervalle pour créer l’égalité 3 à 3. Dans le cas de Verbeek, il s’agissait de sa première réussite de la présente campagne, lui qui effectuait ses débuts en 2020-2021.

«Ce premier but [celui de Poehling] était énorme pour nous», a clamé l’attaquant Joseph Blandisi lors des conférences de presse qui ont suivi l’affrontement.

«Ce but nous a donné du rythme et nous a permis d’y croire. Nous avions de la difficulté à créer de l’offensive, mais nous savions que nous allions ouvrir la machine après ce filet.»

Avec moins de quatre minutes à faire au match, Jordan Weal a complété la remontée du Rocket avec son cinquième filet de la saison.

Il a ainsi permis à son équipe de gagner une huitième fois à ses neuf dernières parties. Blandisi a complété la marque dans un filet désert.

«C’est une victoire où je suis extrêmement fier des gars et ils sont fiers d’eux, a indiqué l’entraîneur-chef Joël Bouchard. C’est un groupe tissé serré. Les jeunes et les vétérans travaillent très bien ensemble.»

Le premier but du club-école du Canadien de Montréal dans ce duel est venu du bâton de Rafaël Harvey-Pinard. En première période, le Québécois était bien positionné dans l’enclave et a profité d’un bon contrôle de rondelle de son coéquipier Corey Schueneman pour mettre le précieux objet derrière le gardien Mikhail Berdin.

Ce dernier a été testé à 21 reprises dans la défaite. Il a réalisé son meilleur arrêt face à Weal, qui s’était amené seul devant lui. À l’autre bout de la patinoire, Cayden Primeau a repoussé 18 des 21 tirs de ses rivaux. Il a été déjoué par Kristian Vesalainen, Kristian Reichel et Leon Gawanke.

Par ailleurs, Jesse Ylonen a été frappé solidement en première période et n’est pas revenu au jeu par la suite. L’attaquant a été la victime d’une puissante mise en échec de Jimmy Oligny. Tard au troisième vingt, Jan Mysak a subi le même sort en étant plaqué par Dylan Samberg.

Le Rocket et le Moose se retrouveront mardi pour le dernier duel d’une série de quatre matchs présentés au domicile de la formation manitobaine. En vertu de son gain du jour, l’équipe lavalloise a remporté deux des trois premiers affrontements.