/sports/racing
Navigation

Un faux départ pour Aston Martin

Lance Stroll peu convaincant ; Sebastian Vettel encore brouillon

AUTO-PRIX-F1-BAHRAIN
Photo AFP Les équipiers de l’écurie Aston Martin, Sebastian Vettel et Lance Stroll, n’ont pas connu la sortie espérée au Grand Prix de Bahreïn, dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

Un petit point pour Aston Martin au Grand Prix de Bahreïn, c’est un résultat insatisfaisant pour une écurie aux grandes ambitions. 

Lance Stroll a sauvé l’honneur de l’écurie dirigée par son père, Lawrence qui, connue sous le nom de Racing Point l’an dernier, était considérée comme la troisième puissance du plateau derrière les intouchables Mercedes et Red Bull en fin de saison.

Cette première course de 2021 s’est avérée une grande déception pour ses deux pilotes limités à un rôle de figuration.

Bon départ mais...

Classé 10e au fil d’arrivée, le même rang qu’il a occupé sur la grille de départ, Stroll s’est bien comporté en début de parcours en se hissant à la huitième place, mais tout s’est gâté par la suite.

« Notre dernier relais ne s’est pas déroulé comme on le souhaitait, a indiqué le pilote québécois. Il faut savoir pourquoi et trouver des solutions. »

« Je suis heureux de repartir avec un point, mais on ne cachera pas que nous en voulions davantage. On a du travail à faire en prévision de la prochaine course », a-t-il conclu. 

Stroll a été incapable de résister aux attaques du Japonais Yuki Tsunoda, qui, au tout dernier tour, lui a ravi le 9e rang. C’est plutôt gênant, avouons-le, de se faire doubler par un pilote qui disputait le premier Grand Prix de sa carrière.

« Avec les pneus durs, après notre ultime arrêt, la voiture n’était plus la même, a indiqué Stroll. Mais il y a quand même certains positifs à retenir. J’ai apprécié quelques batailles, surtout avec Fernando Alonso en début d’épreuve. »

Heureusement, Aston Martin a du temps pour refaire ses devoirs puisque la prochaine épreuve n’est prévue que le 18 avril au circuit d’Imola, en Italie.

Plus ça change, plus c’est pareil

Après un parcours de six ans qui s’est plutôt mal terminé chez Ferrari,
Sebastian Vettel, recruté à grands frais par Aston Martin et préféré à Sergio Pérez, ne s’est pas comporté comme un quadruple champion du monde.

Au contraire, le pilote allemand s’est montré brouillon une nouvelle fois. Plus ça change, plus c’est pareil.

Qualifié en fond de grille et pénalisé en qualifications pour non-respect d’un drapeau jaune, il a gaffé quand il est allé percuter l’arrière de l’Alpine d’Esteban Ocon en course.

Sur le coup, Vettel en a voulu à son rival français, dont il a décrié le comportement sur les ondes radio. Mais, après visionnement de la séquence, il a tenu à se rétracter.

« Je pensais qu’il resterait à sa droite, a dit Vettel, mais il s’est rabattu vers la gauche. J’ai bloqué mes roues et je n’ai pu éviter le contact. Il n’y avait plus rien à faire. Nous nous sommes parlé [Esteban et moi]. C’est un accrochage qui aurait pu être évité... » 

Ce qu’il faut retenir 

Un autre record battu

L’histoire se répète pour Hamilton qui continue de marquer l’histoire de la F1. Cette fois, il a profité du Grand Prix de Bahreïn pour effacer le record de tours menés (5111) que détenait Michael Schumacher. 

Le pilote de 36 ans en compte maintenant 5126. Sebastian Vettel (3495), Ayrton Senna (2931) et Alain Prost (2683) suivent dans l’ordre.

Nikita Maze... spin

Le pilote russe Nikita Mazepin a eu besoin d’un service de « navette » pour être reconduit aux puits après que son bolide eut frappé le mur de protection.
Photo AFP
Le pilote russe Nikita Mazepin a eu besoin d’un service de « navette » pour être reconduit aux puits après que son bolide eut frappé le mur de protection.

Sans la fortune de papa, Nikita Mazepin n’aurait sans doute pas disputé son premier Grand Prix, dimanche, à Bahreïn. En fait, il n’aurait jamais accédé à la F1. 

Mais c’est la triste réalité qui sévit dans la discipline-reine du sport automobile. Ce sont les pilotes dits « payants » qui font rouler des écuries de fond de grille comme l’équipe Haas. Après deux sorties de piste dès le début des qualifications la veille, le pilote russe de 22 ans n’a même pas bouclé le premier tour, après avoir tapé un mur de protection quelques virages après le signal du départ. Et ce, sans avoir été touché par qui que ce soit. Nikita Maze... spin (spin comme dans dérapage) : voilà comment on s’amuse maintenant à l’appeler. Pas trop flatteur, mais combien justifié.  

Résultats 

1ere étape du Championnat du monde de F1 

  1. Lewis Hamilton: (GBR/Mercedes) 302,826 km en 1h, 32min, 03, 897 s
  2. Max Verstappen: (PB/Red Bull-Honda) à 0,745 s
  3. Valtteri Bottas: (FIN/Mercedes) à 37,383 s
  4. Lando Norris: (GBR/McLaren-Mercedes) à 46,466 s
  5. Sergio Pérez: (MEX/Red Bull-Honda) à 52,047 s
  6. Charles Leclerc: (MON/Ferrari) à 59,090 s
  7. Daniel Ricciardo: (AUS/McLaren-Mercedes) à 1 min:06,004s
  8. Carlos Sainz Jr: (ESP/Ferrari) à 1 min 07, 100 s
  9. Yuki Tsunoda: (JPN/AlphaTauri-Honda) à 1 min, 25,692 s
  10. Lance Stroll: (CAN/Aston Martin-Mercedes) à 1 min, 26,713 s
  11. Kimi Räikkönen: (FIN/Alfa Romeo-Ferrari) à 1 min, 28,864 s
  12. Antonio Giovinazzi: (ITA/Alfa Romeo-Ferrari) à 1 tour
  13. Esteban Ocon: (FRA/Alpine-Renault) à 1 tour
  14. George Russell: (GBR/Williams-Mercedes) à 1 tour
  15. Sebastian Vettel: (ALL/Aston Martin-Mercedes) à 1 tour
  16. Mick Schumacher: (ALL/Haas-Ferrari) à 1 tour

Abandons

  • Nikita Mazepin: RUS/Haas-Ferrari tête-à-queue 1er tour
  • Fernando Alonso: ESP/Alpine-Renault freins 33e tour
  • Nicholas Latifi: CAN/Williams ennui mécanique 52e tour (classé)
  • Pierre Gasly: FRA/AlphaTauri-Honda ennui mécanique 53e tour (classé)

Meilleur tour en course: Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) 1 : 32,090 au 56e tour ( moyenne 211,567 km/h) 

Classement des pilotes 

  1. Lewis Hamilton (GBR) 25 pts
  2. Max Verstappen (PB) 18 
  3. Valtteri Bottas (FIN) 16
  4. Lando Norris (GBR) 12 
  5. Sergio Pérez (MEX) 10 
  6. Charles Leclerc (MON) 8 
  7. Daniel Ricciardo (AUS) 7 
  8. Carlos Sainz Jr (ESP) 4 
  9. Yuki Tsunoda (JPN) 2
  10. Lance Stroll (CAN) 1 
  11. Kimi Raïkkönen (FIN) 0 
  12. Antonio Giovinazzi (ITA) 0 
  13. Esteban Ocon (FRA) 0 
  14. George Russell (GBR) 0
  15. Sebastian Vettel (ALL) 0 
  16. Mick Schumacher (ALL) 0
  17. Pierre Gasly (FRA) 0
  18. Nicholas Latifi (CAN) 0 

Classement des constructeurs 

AUTO-PRIX-F1-BAHRAIN
Photo AFP
  1. Mercedes: 41 pts
  2. Red Bull-Honda: 28
  3. McLaren-Mercedes: 18
  4. Ferrari: 12
  5. Alpha Tauri-Honda: 2
  6. Alston Martin-Mercedes: 1
  7. Alfa Romeo Racing-Ferrari: 0
  8. Alpine-Renault: 0
  9. Haas-Ferrari: 0