/opinion/columnists
Navigation

Une ligue de jeunes, vraiment?

HKN-HKO-SPO-CHICAGO-BLACKHAWKS-V-DALLAS-STARS
Photo d'archives, AFP Âgé de 32 ans, Patrick Kane fait partie encore cette saison des joueurs les plus productifs de la LNH.

Coup d'oeil sur cet article

Quand on regarde un match de la LNH d’il y a 30 ans, on voit du vieux hockey. Moins rapide, énormément d’accrochages impunis, des bagarres inutiles et des hors-jeu à profusion.

Quand on y regarde de plus près, on voit par ailleurs des jeux de passes plus courts, des défenseurs qui transportent la rondelle habilement, plus longtemps. Beaucoup moins de tirs de la ligne bleue et des gardiens qui sont plus patients avant d’appliquer le style papillon.  

L’arbitre – seul à cette époque – travaillait et jugeait différemment, il y avait la ligne rouge qui empêchait les longs relais pour les tricheurs et les échanges de passes est-ouest étaient beaucoup plus nombreux.

Certains avanceront que l’âge fait aussi une différence. Que la LNH d’aujourd’hui est plus jeune. Attention, c’est plus ou moins vrai. Peut-être pour l’ensemble de la ligue, mais pas pour l’élite du circuit.

La moyenne d’âge des 15 meilleurs compteurs de la LNH cette année est de 27,7 ans. Elle était de 27,4 ans, il y a 10 ans et il y a 30 ans (saison 1990-1991) la moyenne était de 25 ans et demi. Oups !  

Dans cette campagne, seuls Wayne Gretzky et Raymond Bourque avaient plus de 30 ans chez les 15 plus prolifiques alors que cette année, Patrick Kane (32), Sidney Crosby (33), Anze Kopitar (33), Nicklas Backstrom (33) et Brad Marchand (32) sont dans ce peloton.

Dans ce groupe, il y a 30 ans, on retrouvait des jeunes tels Jeremy Roenick (21) et Joe Sakic (20), alors que le plus jeune des meilleurs cette année est Austin Matthews à 23 ans. Oui, la ligue d’aujourd’hui est pour les jeunes, mais pas chez les meneurs, les meilleurs. Les leaders étaient plus « verts » il y a un quart de siècle.

ET C’EST PAS TOUT

Autre élément à observer, en 2020-2021, il n’y a plus de défenseurs assez offensifs pour se retrouver parmi les 15 meilleurs pointeurs du circuit. Il y a 10 ans, il n’y en avait pas non plus. Ont-ils disparu avec la ligne rouge ? Mais en 1990-1991, il y avait Al McInnis, Raymond Bourque et Paul Coffey.

Bien sûr, on aime chialer, mais il faut reconnaître que presque tout naturellement, les joueurs de la Ligue nationale de hockey ont fait un beau nettoyage au fil des dernières années. Fini les goons qui ne savaient que se battre et qui étaient d’une inutilité consommée tout en répandant un exemple dégueulasse chez les jeunes dans une société où on prône la non-violence.

Depuis 10 ans, il y a moins de commotions cérébrales et dès qu’un joueur pourrait en être victime, on en prend soin tout de suite. Les peines aux auteurs de coups salauds pourraient être plus sévères, mais ça s’en vient.

On parle souvent des bâtons plus rigides, mais les concours aux matchs des étoiles ne nous montrent pas des tirs frappés vraiment plus puissants. Décochés plus rapidement peut-être, mais pas plus puissants.

Petit jeu entre amis. Essayez de deviner comment sera le jeu de la LNH dans 10 ans. Prenez ça en note, rangez le document et ressortez-le juste avant le début de la saison 2030-2031. Ça peut être drôle. 

De l’enclave

  • Depuis l’exercice léger de lundi dernier avant ce qui devait être le match Oilers-Canadien, aucun joueur de l’équipe montréalaise n’a dépassé le garage du building. Test COVID quotidien, mais retour à la maison tout de suite après. Pas d’entraînement, rien.
  • Marie-Phillip Poulin, dite la Sidney Crosby du hockey féminin, célèbre aujourd’hui ses 30 ans. Bonne fête la championne, l’olympienne, la capitaine et la magnifique Beauceronne.
  • Contre quelle équipe de la LNH Wayne Gretzky a enregistré le plus de points durant sa carrière ? Vancouver : 239. Contre Montréal ? 88.
  • Valeri Bure a joué avec le Canadien pendant quatre ans. Aujourd’hui, il est propriétaire de Bure Family Wines, un formidable vignoble de la Californie. C’est à Montréal, avec les Vincent Damphousse, Martin Rucinzky et Pierre Gervais qu’il a découvert les merveilles du vin. Il a décidé d’aller plus loin... pas mal plus loin, avec sa conjointe, l’actrice et productrice de cinéma Candice Cameron.
  • Outre Montréal, y a-t-il une équipe qui, depuis 25 ans, a payé autant deux coachs à la fois... un en poste et l’autre congédié ?
  • Contre quelle équipe Gretzky a-t-il inscrit son premier point à titre de professionnel ? Il avait 17 ans, contre les Nordiques de Québec, de l’Association mondiale et au vieux Colisée en plus.
  • Un retour des Nordiques ferait de Québec la première ville de la LNH, après Bulldogs et Nordiques, à avoir eu trois concessions.
  • L’instructeur par intérim des Sabres de Buffalo, Don Granato, est le frère de la championne américaine de hockey féminin Cammi et de Tony, qui a évolué avec plusieurs équipes de la LNH.