/sports/hockey/canadien
Navigation

Une balle courbe dans les plans du Canadien

SPO-CANADIENS-MONTRÉAL
Photo d'Archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Délivré de la COVID-19, du moins pour l’instant, le Canadien de Montréal a tenu un premier entraînement depuis longtemps, lundi soir, avant de lancer son sprint de fin de saison, qui aura des allures de marathon.

• À lire aussi: Une étape à la fois pour Cole Caufield

• À lire aussi: CH: autre échange sous peu?

• À lire aussi: Le CH de retour en action mardi contre les Oilers

Tous les résultats des tests menés lundi matin sont négatifs et la troupe de Dominique Ducharme a repris l'entraînement en soirée, dès 18 h 45. Le match de mardi contre les Oilers d'Edmonton au Centre Bell devrait donc avoir lieu comme prévu.

Le Tricolore n'a pas joué depuis le 20 mars dernier lorsqu'il l'avait emporté 5 à 4 en tirs de barrage face aux Canucks de Vancouver. Par la suite, Joel Armia et Jesperi Kotkaniemi ont été placés chez les joueurs non disponibles pour des raisons reliées à la COVID-19, tandis que quatre rencontres de leur équipe ont été repoussées. 

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

«C’est un arrêt, un arrêt inattendu, a reconnu Ducharme, lors de son point de presse suivant l’entraînement. Vous avez cette routine de matchs et de parties, alors c’était une balle courbe que nous n’attendions pas. Nous devrons en profiter au maximum.»

«Physiquement, les gars sont en forme. Ils ont eu tout ce dont ils avaient besoin cette semaine pour rester en bonne forme physique. C’est plus l’exécution sur la glace, sentir la rondelle [qui a manqué]. C’est pour ça qu’on tenait vraiment à aller sur la glace aujourd’hui [lundi], même si c’était plus tard», a affirmé l’entraîneur-chef.

Peu d’entraînements

Il y aura un autre entraînement avant la rencontre de mardi soir, mais ceux-ci se feront rares par la suite. En effet, le Canadien aura un véritable sprint à compléter avec cinq semaines de quatre matchs en six jours.

«Nous ne nous entraînerons presque plus. Ce sera un mélange de séances de patinage matinales et de courts entraînements le matin, a révélé l’instructeur. Nous devrons composer avec notre groupe, sentir son énergie et trouver le bon équilibre entre le repos et le temps sur la glace.»

Ducharme croit d’ailleurs que l’expérience d’un joueur comme Eric Staal bénéficiera beaucoup au groupe, puisqu’il en a vue d’autres. Le pilote s’attendra à beaucoup de ses vétérans comme Shea Weber ou Corey Perry pour la suite des choses.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.