/news/currentevents
Navigation

Attaque à North Vancouver: «le suspect a un lien avec Québec», selon la GRC

Coup d'oeil sur cet article

L’auteur présumé de l’attaque qui a fait un mort et six blessés à la bibliothèque de Lynn Valley, à North Vancouver, avait des liens avec le Québec, a affirmé la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en faisant le point sur son enquête lundi.

• À lire aussi: Un suspect accusé dans le drame de North Vancouver

«Le suspect a des liens avec Québec», a ainsi annoncé l’inspectrice Michelle Tansey de l’Équipe intégrée d’enquête sur les homicides de la GRC lors du point de presse qui se tenait devant la bibliothèque qui a été le théâtre de l’attaque, samedi après-midi.

«L’accusé était inconnu et n’avait aucun lien avec ses victimes», a-t-elle également ajouté, affirmant que la police tente encore de déterminer ce qui l’a conduit en Colombie-Britannique.

L’inspectrice a par ailleurs précisé que l’homme de 28 ans, Yannick Bandaogo, a un casier judiciaire avec des antécédents de violence et des mandats d’arrêt en suspens au Québec et à Winnipeg.

L’enquête est encore en phase préliminaire, les autorités ayant rencontré plusieurs témoins de l’événement et parlé aux cinq femmes et à l’homme qui ont été victimes de l’attaque.

Un service de soutien psychologique a par ailleurs été mis en place lundi dans un centre communautaire de la ville, a mentionné le superintendant Ghalib Bhayani de la section locale de la GRC.

Le maire du district de North Vancouver, Mike Little, a quant à lui affirmé que «toute la communauté est sous le choc».

Le suspect a été accusé de meurtre non prémédité, dimanche, après avoir été arrêté par la police après l’attaque. Il avait été appréhendé en possession d’un couteau, d’après une vidéo diffusée sur Internet.

Deux victimes identifiées

Une femme est décédée et six autres personnes ont été blessées lors de l’attaque. Une enseignante et une mère de famille ont par ailleurs été identifiées parmi les blessés.

La première, Sheloah Klausen, est une enseignante à l’école secondaire Argyle, a indiqué dimanche dans un communiqué le district scolaire de North Vancouver.

«Nous sommes attristés et choqués par cela, mais nous sommes également soulagés de pouvoir vous faire part que Mme Klausen devrait se rétablir complètement», peut-on notamment lire.

Susanne Till, une mère de trois enfants, a également été blessée lors de l’attaque, selon une récolte de sociofinancement lancée sur GoFundMe.

«Les blessures de Susanne sont étendues et vont changer sa vie et pour le moment, on ne sait pas si elle aura besoin de plus de chirurgie. Sa rééducation sera exhaustive et elle ne pourra pas reprendre le travail dans un avenir proche», est-il mentionné dans la description de la page.