/sports/soccer
Navigation

Les U-23 américains critiqués de toutes parts

Les U-23 américains critiqués de toutes parts
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Aux États-Unis, on s’explique bien mal comment la puissante équipe de soccer des moins de 23 ans du pays n’a pu assurer sa qualification olympique face au Honduras, perdant le match 2 à 1, dimanche. 

Il s’agit certainement d’une déception pour les Américains, qui sont l’une des nations à avoir le plus participé au tournoi depuis sa création en 1900. Les États-Unis ont pris part à 14 Jeux olympiques dans cette discipline, mais rateront une troisième édition consécutive.

Avant même le sifflet initial, quelques experts avaient toutefois mis le doigt sur quelques-unes des lacunes de la formation nationale, qui mettait notamment en vedette le joueur du CF Montréal Djordje Mihailovic.

Charles Boehm, analyste pour la Major League Soccer, a déploré le fait que l’équipe était bâtie autour du capitaine Jackson Yueill, mais qu’on ne pouvait lui trouver une place convenable au milieu de terrain.

Yueill, un fiable joueur dans l’axe, a plutôt amorcé le match face au Honduras sur le côté gauche, le jeune Andres Perea lui étant préféré au centre. Sur Twitter, Boehm a aussitôt fait remarquer, à la suite d’un premier revirement causé au milieu de terrain, que Perea ne semblait «pas vraiment intéressé à aller chercher le ballon et dicter [l’allure du jeu]».

C’était sans compter sur la piètre tenue du gardien David Ochoa, le plus jeune joueur de la formation à 20 ans à peine.

Le portier du Real Salt Lake a mal paru sur le premier but, inscrit en fin de première demie, mais s’est à nouveau compromis tôt en deuxième moitié, lorsque sa passe devant son filet a été facilement interceptée par un attaquant hondurien.

Les U-23 américains critiqués de toutes parts
AFP

À qui la faute?

Un peu comme l’équipe nationale senior du Canada, celle des États-Unis est aussi composée d’une bonne proportion de jeunes pousses.

Plusieurs experts se demandent d’ailleurs pourquoi USA Soccer n’a pas mis toute son énergie dans la qualification olympique. L’équipe senior disputait, dimanche, un simple match amical contre l’Irlande du Nord. Qui retrouvait-on dans cette formation? Dix joueurs âgés de moins de 23 ans.

«C’est le temps pour les critiques personnelles, même des récriminations, chaque fois qu’une équipe de professionnels échoue lors d’un tel scénario. Mais la sonnette d’alarme ne crie pas aussi fort cette fois qu’en 2012 et 2016, parce que lors de la dernière ou des deux dernières années, l’équipe senior est pratiquement devenue une équipe U-23», a déploré Charles Boehm sur le site MLSSoccer.com, dimanche soir.

Bref, qui est à critiquer? Les joueurs qui ont été moins bons qu’à l’habitude ou le programme américain pour sa gestion? Sûrement un peu des deux selon les observateurs.