/news/politics
Navigation

Productions horticoles Demers: investissement majeur de 70 M$ à Lévis

Demers agrandit en doublant sa production en serre

Productions horticoles Demers: investissement majeur de 70 M$ à Lévis
Photo Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Les Productions horticoles Demers vont plus que doubler leurs cultures grâce à la construction d’une nouvelle serre d’une superficie de 15 hectares à Lévis dans le cadre d’un investissement majeur évalué à 70 M$. 

• À lire aussi: La SAQ épargnée par la COVID-19

« Au cours de la dernière année, la pandémie nous a rappelé toute l’importance de nous approvisionner à longueur d’année en aliments produits et transformés au Québec », a déclaré Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation. 

Productions horticoles Demers: investissement majeur de 70 M$ à Lévis
Photo Stevens Leblanc

Le gouvernement du Québec et Investissement Québec participent au montage financier à hauteur de 30 M$ sous forme de prêts remboursables avec intérêts. 

Partenariats

Plusieurs autres partenaires contribuent également au financement, comme le Fonds de solidarité FTQ, Desjardins Capital, Capital Financière agricole et Transition énergétique Québec. À cela s’ajoute un rabais d’électricité pour la période de 2022 à 2030 d’un montant maximal de 23,1 M$.

C’est un grand jour aujourd’hui pour Les Productions horticoles Demers de Lévis qui annonce un projet de 70 M$ pour construire une nouvelle serre de 15 hectares. Étaient présents ce matin André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Janie Béïque, première vice-présidente aux investissements du Fonds de solidarité FTQ (elle deviendra présidente et cheffe de la direction le 1er avril), Jacques Demers, PDG de Productions horticoles Demers, et Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.
Photo Stevens Leblanc
C’est un grand jour aujourd’hui pour Les Productions horticoles Demers de Lévis qui annonce un projet de 70 M$ pour construire une nouvelle serre de 15 hectares. Étaient présents ce matin André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Janie Béïque, première vice-présidente aux investissements du Fonds de solidarité FTQ (elle deviendra présidente et cheffe de la direction le 1er avril), Jacques Demers, PDG de Productions horticoles Demers, et Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.

Cette nouvelle aire de production, parmi les plus grandes du Québec, permettra la création de plus de 150 nouveaux emplois qui viendront s’ajouter aux 300 emplois déjà existants. On y produira des tomates, des concombres, des poivrons et des aubergines, et ce, douze mois par année.

Le Mexique et l’Ontario

« Ce n’est pas un marché qui n’existe pas. Le marché existe déjà. Il faut prendre des parts de marché de la compétition. Cette compétition s’appelle le Mexique et l’Ontario. Ce sont des joueurs importants dans le réseau de distribution au Québec. Ce ne sont pas des petits joueurs qui sont faciles à tasser. Les distributeurs ne font pas de cadeau. Ils veulent nos produits, mais à un prix compétitif », a dit en entrevue avec Le Journal Jacques Demers, PDG de l’entreprise. 

Productions horticoles Demers: investissement majeur de 70 M$ à Lévis
Photo Stevens Leblanc

Selon lui, la pandémie est venue accélérer ce projet qui était déjà dans le collimateur de Demers. Le premier tiers de la serre sera en activité dès octobre prochain. Les travaux sont déjà amorcés. 

L’objectif du gouvernement est de doubler la culture en serre au Québec pour la faire passer à 240 hectares, ce qui représente au bas mot plus de 84 000 tonnes de fruits et légumes. 

Productions horticoles Demers: investissement majeur de 70 M$ à Lévis
Photo Stevens Leblanc

« Les serres, c’est 4 M$ à 5 M$ l’hectare, c’est très intensif en capital. Si on veut, d’une façon rapide, aller de l’avant en donnant beaucoup d’impulsion à l’industrie de la serre au Québec, c’est important que le gouvernement soit là en soutien », a affirmé André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.