/sports/hockey
Navigation

Les Sabres à l’assaut des bas-fonds les plus creux

Les Sabres à l’assaut des bas-fonds les plus creux
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs croyaient que les Sabres de Buffalo allaient finalement gagner, lundi, un premier match depuis le 23 février, mais ils sont demeurés sur la voie des records de médiocrité et pourraient réaliser un nouvel «accomplissement» dès mercredi.

• À lire aussi: Au moins la quatrième place pour le CH?

• À lire aussi: L’avant-match à la loupe

En avance 3 à 0, la troupe de l’instructeur-chef intérimaire Don Granato a trouvé le moyen de perdre à nouveau, s’inclinant 4 à 3 en prolongation devant les Flyers de Philadelphie, après avoir vu ceux-ci créer l’égalité avec 1 min 29 à écouler en troisième période.

Buffalo (0-15-3) a encaissé 18 revers de suite, égalant la triste marque des Penguins de Pittsburgh de 2003-2004 pour le plus grand nombre de défaites d’affilée. L’équipe pourrait surpasser ce record en pliant l’échine une nouvelle fois contre les Flyers, mercredi. Depuis la mise en place de la fusillade dans la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2005-2006, il s’agit de la pire disette de l’histoire. Beaucoup de formations ont toutefois vécu de longues séquences sans gagner, à l’époque où les verdicts nuls faisaient partie du portrait du classement.

Ainsi, les Sabres pourraient rejoindre les Jets de Winnipeg de 1993-1994, les Rangers de New York de 1942-1943 et les Red Wings de Detroit de 1976-1977 avec 19 parties sans victoire. Ils demeurent encore éloignés des Jets de 1980-1981, auteurs d’une série de 30 affrontements sans triomphe. À ce moment-là, le club manitobain en était à la deuxième saison de son histoire dans la LNH.

Dégoût

Certes, les joueurs des Sabres sont exaspérés et dégoûtés de perdre à répétition, ne sachant plus à quel saint se vouer. Une priorité de trois buts après 40 minutes de jeu devrait normalement suffire pour l’emporter, mais pas à Buffalo, visiblement.

«Pour être franc, je n’ai pas de mots pour expliquer cela. On traverse une telle séquence et on peut blâmer le système de jeu, les entraîneurs, les autres trios, toutes ces choses-là. Cependant, au bout du compte, vous devez être un hockeyeur de la LNH. On était en avance 3 à 0 et désespérés d’obtenir ces deux points. C’est embarrassant», s’est lamenté le défenseur Brandon Montour au site NHL.com.

«Je sais que toute cette série d’insuccès est honteuse, mais particulièrement ce soir [lundi], pour toute équipe de la LNH, peu importe laquelle, ça aurait dû être une victoire. Il y a eu des bonds malchanceux, certes. [...] Par contre, au troisième vingt, il fallait jouer avec l’énergie du désespoir. Je ne sais pas si les gars se sentent désolés pour les autres, mais il faut trouver un moyen de s’en sortir. C’est inacceptable.»

Et maintenant, que faut-il faire? À la décharge des Sabres, il manque des éléments-clés comme le capitaine Jack Eichel, mais cela ne justifie pas une séquence aussi mauvaise.

«Les gars essaient de rester positifs et de se motiver les uns les autres. Notre objectif est de connaître une bonne présence sur la glace pour que le trio suivant puisse bâtir sur cela. C’est ce qu’on tente de faire, a affirmé Montour. Si on concède un but, on doit garder notre concentration et reprendre le rythme. On a dominé les deux premières périodes. Pourquoi sommes-nous incapables de finir le boulot? On doit être meilleur.»