/entertainment/movies
Navigation

Cinémas fermés : les films québécois d’avril gardent le cap

Coup d'oeil sur cet article

La fermeture des salles de cinéma de Québec, Lévis et Gatineau ne changera pas les plans des films québécois qui prennent l’affiche en avril.

• À lire aussi: Le Club Vinland: beau et inspirant

Comme prévu, Le Club Vinland amorcera sa carrière sur grand écran vendredi, mais il devra se contenter d’environ 55 salles au lieu des 65 prévues, indique son producteur, Christian Larouche.

« C’est sûr que ça fait mal de ne pas pouvoir présenter le film dans la région de Québec, parce que c’est un marché très important pour nous. Il nous reste à espérer que les salles de Québec, Lévis et Gatineau puissent rouvrir dans 12 jours. Et on se croise les doigts pour que celles de Montréal et des autres régions restent ouvertes ».

La situation est la même pour le documentaire Comme une vague et le film musical L’Amérique pleure – le film, des Cowboys Fringants, qui sortiront vendredi et le 9 avril respectivement. Du côté de l’autre parution importante du mois d’avril du cinéma québécois, Souterrain (30 avril), le plan initial ne change pas.

Leçons 

Par contre, Christian Larouche tire déjà des leçons de cette expérience. Pas question pour lui de lancer ses prochains films (Tu te souviendras de moi, Le guide de la famille parfaite) dans un contexte aussi incertain :  

« Je peux vous dire qu’à partir de maintenant, je vais m’assurer qu’il n’y a pas de risque que la situation se dégrade avant de prendre la décision de sortir un nouveau film. Il y a trois semaines, quand j’ai décidé de sortir Le Club Vinland, le 2 avril, rien ne laissait présager que les salles de Québec seraient fermées. Mais avec les variants, ça va vite et c’est très difficile à suivre. »

Malgré la hausse tangible des cas de COVID-19, le propriétaire des Cinémas Le Clap à Québec, Robin Plamondon, croyait pouvoir éviter une nouvelle fermeture. « On ne s’y attendait pas », a-t-il avoué.

– Avec Cédric Bélanger