/opinion/columnists
Navigation

L’avenir de la démocratie américaine est en jeu

Coup d'oeil sur cet article

La réforme électorale à l’étude au Sénat est appuyée par une vaste majorité d’Américains, mais l’opposition des républicains et des forces de l’argent en garantit presque l’échec.

Le « For the People Act », qui vise entre autres à promouvoir la participation du plus grand nombre de citoyens possible aux élections et à limiter les dépenses secrètes dans le cadre de campagnes électorales, a été approuvé par la Chambre des représentants le 3 mars.

Au Sénat, ce projet est virtuellement assuré d’être bloqué par la minorité républicaine, à moins que les démocrates puissent s’entendre unanimement pour limiter le pouvoir de blocage de la minorité.

L’avenir de la démocratie américaine en dépend.

Suppression du vote

Un objectif majeur de cette réforme est de limiter le recours par les États à des mesures ciblées de suppression du vote.

C’est le cas d’une loi récemment adoptée en Géorgie, qui vise explicitement à faire obstacle au vote des minorités ethnoraciales, entre autres en rendant excessivement compliqués l’inscription et l’accès aux urnes en zones urbaines. Cette loi absurde va jusqu’à criminaliser la distribution d’eau ou de nourriture aux gens forcés d’attendre des heures pour voter. Des mesures de suppression du vote qui visent essentiellement à priver des millions d’électeurs de leur droit de vote sont actuellement envisagées dans de nombreux États où des républicains en déroute les voient comme leur unique planche de salut.

Acheter l’influence

L’autre front de cette bataille pour la démocratie est celui des contributions financières secrètes par des entreprises ou des individus fortunés à des groupes qui interviennent dans les campagnes électorales.

De tels groupes ont agi des deux côtés de la dernière campagne présidentielle, mais seuls les républicains s’opposent à une réglementation plus stricte de leurs activités partisanes.

Il n’est pas étonnant que les milliardaires se démènent en coulisses pour bloquer une réforme qui leur enlèverait une parcelle de leur énorme pouvoir. Pas étonnant non plus qu’ils appuient le parti qui leur a donné des centaines de milliards en réductions d’impôts.

Gagner à tout prix

Selon les sondages, si on les présente de façon neutre, toutes les mesures de protection du droit de vote envisagées au Congrès recueillent l’appui d’une majorité écrasante des Américains, y compris des républicains.

On n’entend toutefois pas un mot de la part des élus républicains déterminés à bloquer cette réforme. Ils semblent n’avoir aucun argument pour justifier leur action, outre la volonté à peine voilée d’assurer à leur parti la victoire à tout prix, même aux dépens de la démocratie.

Considérant l’appui de nombreux républicains à l’insurrection violente du 6 janvier et aux accusations mensongères de fraude colportées par leurs leaders, on constate que pour trop d’entre eux, la victoire et le pouvoir importent plus que la démocratie.

Si la minorité républicaine neutralise une réforme électorale appuyée par une majorité d’élus et par une immense majorité de citoyens, la démocratie américaine fera un énorme pas en arrière.