/news/society
Navigation

Une marche contre la violence conjugale à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Alors que la triste vague de féminicides se poursuit au Québec, avec une huitième femme assassinée en autant de semaines, un regroupement convie la population à une journée de mobilisation à travers le Québec, ce vendredi. 

• À lire aussi: Lutte contre la violence conjugale: tant et aussi longtemps qu’il le faudra

• À lire aussi: Violence conjugale: une députée brise le silence

• À lire aussi: Enquête sur un autre possible féminicide

À Montréal, une marche partira du parc La Fontaine à 13 h, pour s’arrêter au pied du mont Royal. D’autres manifestations seront organisées simultanément dans une vingtaine de municipalités de la province.

«Les services en violence conjugale, à eux seuls, ne peuvent répondre à l'ampleur des besoins pour prévenir les féminicides», a indiqué jeudi, par communiqué, le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, la Fédération des maisons d'hébergement pour femmes, l'Alliance des maisons d'hébergement de 2e étape, L'R des centres de femmes ainsi que l’auteure Ingrid Falaise.

  • Écoutez Ingrid Falaise avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Ceux-ci ont également demandé un changement structurel dans les services aux victimes de violence conjugale, afin qu’aucune femme ne soit laissée derrière, et demandent une collaboration sur le long terme avec le gouvernement.

Les organismes ont également souhaité une mise en œuvre des recommandations du Comité d'experts sur l'accompagnement des victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale, et du Comité d'examen des décès liés à la violence conjugale.

«Le gouvernement ne peut se priver de l'expérience et de l'expertise développées sur le terrain, avec, par et pour les femmes et les enfants violentés», a-t-on également mentionné.