/finance/business
Navigation

Champion Iron acquiert le projet minier Kami

Coup d'oeil sur cet article

Champion Iron a finalisé vendredi l’acquisition du projet minier Kami, situé à proximité de la mine de fer du lac Bloom, près de Fermont, et exploitée par sa filiale Minerai de fer Québec. Une acquisition qui aura des impacts positifs sur le quai multiusager de Sept-Îles, sur la Côte-Nord.

Ce projet a été abandonné par la compagnie Alderon, qui a croulé sous les dettes l’an dernier.

Avec l’acquisition d’un nouveau site d’envergure permettant l’extraction de minerai de fer à haute teneur, Champion Iron étend ses activités de l’autre côté de la frontière du Labrador, à quelques kilomètres de la mine du lac Bloom, située au Québec.

«C’est vraiment une belle étape pour notre compagnie. Le projet Kami était sur notre radar depuis des années», a ainsi expliqué le vice-président des relations avec les investisseurs de Champion Iron, Michael Marcotte.

Pour acquérir ce projet qui a déjà fait l’objet d’études de faisabilité, Champion Iron paie 15 M$ et émet l’équivalent de 20 M$ d’actions à Sprott et Altius Ressources, créanciers de l’ancien propriétaire, Alderon.

Une très bonne affaire, selon Michael Marcotte.

«Il faut se rappeler que le propriétaire antérieur avait investi au-delà de 300 M$ dans le projet. Oui, on sécurise ça pour une fraction de l’investissement jusqu’à aujourd’hui. Mais c’est un projet qui a été considéré par plusieurs comme le prochain projet qui devrait voir le jour dans la fosse du Labrador. On est vraiment content d’avoir sécurisé, surtout que c’est à côté d’infrastructures disponibles pour nous.»

Champion Iron va mettre à jour l’étude de faisabilité du projet Kami au cours des prochains mois. Ce site pourrait donc permettre d’ajouter huit millions de tonnes à la production annuelle de la mine du lac Bloom.

Minerai de fer Québec, filiale de Champion Iron, produit actuellement huit millions de tonnes par an, et sa capacité atteindra 16 millions de tonnes par année après la construction de la phase 2 en cours.

En plus du site minier du Labrador, Champion Iron acquiert la participation qu’avait Alderon au quai multiusager du port de Sept-Îles.

Sa capacité de transbordement annuelle passera alors de 10 à 18 millions de tonnes de minerai de fer.