/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: 25 millions de cas déclarés en Amérique latine

COVID-19: 25 millions de cas déclarés en Amérique latine
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’Amérique latine a franchi vendredi le seuil des 25 millions de cas déclarés de COVID-19, au moment où elle est confrontée à une augmentation alarmante du nombre des contaminations conduisant plusieurs pays à renforcer à nouveau les restrictions.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

La région de l'Amérique latine et les Caraïbes ont enregistré 25 001 533 contaminations vendredi, selon un comptage de l’AFP à partir de chiffres officiels. Le nombre des morts y est désormais de 788 721 pour 600 millions d’habitants.

L’Amérique du Sud, en particulier, fait face à une deuxième vague très virulente, avec le Brésil comme épicentre. L’épidémie apparaît incontrôlable dans le géant de 212 millions d’habitants, qui a enregistré plus de 66 000 morts en mars, deux fois plus qu’en juillet 2020, le pire mois jusque-là.

La ville de Rio de Janeiro a ainsi annoncé vendredi un prolongement de certaines restrictions contre la COVID-19. Seules les écoles reprendront en présentiel mardi. Les commerces non essentiels, les bars, les restaurants, les cinémas et les musées ne rouvriront que dans une semaine avec des horaires réduits. Et les plages, pas avant le 19 avril. 

Dans de très nombreux pays latino-américains, la circulation du variant brésilien du SRAS-CoV-2, connu sous le nom de P1, a été confirmée. «Nous avons observé que le variant P1 semble être plus transmissible», a indiqué cette semaine Sylvain Aldighieri, de l’Organisation panaméricaine de la santé. 

Les records d’infections, comme au Pérou (12 916 nouveaux cas jeudi), ou de décès, comme en Uruguay (35), qui vient de franchir la barre symbolique du millier de morts pour 3,4 millions d’habitants, font redouter le pire.

En Équateur, quelque 12 millions d’habitants, soit près de 70% de la population, sont soumis à de nouvelles restrictions de mobilité en soirée. Pour l’heure, le deuxième tour de l’élection présidentielle du 11 avril reste toutefois maintenu. 

Le Chili, dont près de 90% de la population est à nouveau confinée depuis près d’une semaine, a annoncé jeudi que ses frontières seraient fermées tout le mois avril. La Bolivie les a fermées au moins une semaine avec son voisin brésilien, et le Pérou s’est reconfiné pour le long week-end de Pâques. 

L’espoir réside désormais dans la vaccination: le Chili et l’Uruguay, où respectivement 30% et 20% de la population a reçu au moins une dose, sont en tête en Amérique latine. 

L’Argentine, qui fait face à des retards de livraisons, a reçu jeudi un million de doses du vaccin chinois Sinopharm, ce qui devrait lui permettre d’accélérer sa campagne de vaccination. 

Au Brésil, environ 8% de la population a reçu la première dose et 2,3%de celle-ci est vaccinée. 

Plus contagieux, plus résistants: ce que nous savons des variants 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres