/finance/news
Navigation

Est-il plus avantageux de louer ou d’acheter une automobile?

DVP
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Est-il plus avantageux de louer ou d’acheter son auto ? Question classique qui nous vient de Denise (pseudonyme).

Voici le portrait. Semi-retraitée, notre lectrice conduit une voiture entièrement payée qu’elle voudrait changer. Elle et son mari, retraité, lorgnent un VUS neuf pour voyager au pays. Le véhicule convoité coûte 35 000 dollars. Est-il préférable de louer ou d’acheter ? 

« Quelques-uns nous parlent de louer et de placer l’argent... Mais je me dis que si nous devons payer, disons 500 $ par mois pour une location 36 mois alors qu’on peut acheter, faisons-nous vraiment une bonne affaire ? »

Pour connaître quelle est l’option la plus judicieuse, il faut regarder le problème sous un autre angle.

Coût de financement

Je me suis tourné vers Éric Brassard, auteur de Finance au volant. Le comptable et planificateur financier rappelle que la location constitue un mode de financement, donc une dette, au même titre qu’un prêt-auto conventionnel.

La location, illustre-t-il, s’apparente à un terme de prêt hypothécaire amorti sur une plus longue période. 

« Avec une hypothèque, après un premier terme de cinq ans, ta maison n’est pas payée. C’est la même chose avec la location », explique M. Brassard, associé du cabinet de services financiers Brassard Goulet Yargeau. 

Une location automobile de 36 mois ou 48 mois, c’est comme un terme de trois ou quatre ans sur une période d’amortissement variant de cinq à sept ans. Ce qui donne l’impression que la location coûte moins cher, c’est simplement la période d’amortissement plus étendue.

Avec ce type de financement, au bout du premier terme, le locataire de la voiture doit régler la dette. Deux choix s’offrent à lui : soit en cédant la voiture, dont la valeur à la fin du bail est prévue au contrat ; soit à l’aide d’un financement conventionnel, donc en achetant le véhicule.

Coût d’opportunité

Si on désire toujours rouler dans une voiture neuve, on loue. C’est un choix qui a cependant un coût. À la fin du bail, on cède le véhicule et on recommence une nouvelle location. On paye tout le temps sans jamais être propriétaire et on assume la partie la plus importante de la dépréciation du véhicule.

Si on reluque une auto de l’année afin de la conserver longtemps, on a le choix. On peut la louer dans le but de l’acheter à la fin du bail ou l’acquérir à l’aide d’un prêt. Autre option : payer cash

C’est là que revient la question du coût d’opportunité : où mon argent me rapporte-t-il le plus ? Si je puise dans mes économies, cet argent ne peut être investi ailleurs. Cette solution est recommandable pour les épargnants prudents.

Sinon, il est plus rentable de passer par le financement, soit par la location, soit par le prêt traditionnel. Le facteur déterminant, ce sera le taux d’intérêt offert par les deux options. On choisira celle dont le taux est le moins élevé.

Si le coût de financement se ressemble, la location offre quelques avantages, notamment si on tombe sur un citron. Comme la valeur de la voiture est garantie au contrat, on peut s’en départir à la fin du bail.

Aussi, en cas d’accident « perte totale », l’assurance remboursera le concessionnaire. Le locataire, qui assume le gros de la facture à la fin du bail au moment de l’achat, aura laissé moins d’argent dans l’aventure.