/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Maripier Morin: l’acharnement

Maripier Morin
Photo d'archives, Agence QMI Maripier Morin

Coup d'oeil sur cet article

Alors, comme ça, d’éminents représentants de la CAQ (Colonie Artistique Québécoise) désapprouvent la nomination de Maripier Morin au gala Artis...

Ils sont outrés que la comédienne de La faille se retrouve dans la catégorie « rôle féminin, séries dramatiques saisonnières ».

Excusez-moi, les amis, mais vous voudriez quoi ? Que Maripier Morin se cache sous une roche pour les 60 prochaines années ?

Jusqu’à quand va-t-elle être sur le banc des punitions ?

Réhabilitée

Des artistes comme Katherine Levac, Anne-Élisabeth Bossé, Catherine Brunet, Catherine Saint-Laurent ont exprimé sur les médias sociaux leur indignation que Maripier Morin ose encore avoir une existence artistique. « Cette nomination est violente », a même écrit un militant de la Colonie Artistique Québécoise.

J’aimerais rappeler à tous ces artistes aimés du public que c’est, justement, le public qui vote pour les nominations au gala Artis.

C’est au moyen d’un sondage Léger que l’on détermine qui se retrouve sur la liste des finalistes. C’est monsieur et madame Tout-le-Monde qui ont donné spontanément le nom de la comédienne et qui l’ont « réhabilitée ».

Même si les nominations étaient décidées par un comité de pairs ou une Académie, Maripier Morin a le droit d’être jugée sur ses qualités professionnelles, comme tous les autres.

Arnaud Soly et Félix-Antoine Tremblay ont caché le nom de Maripier Morin sur la liste des finalistes. C’est ça qu’on appelle la « culture de l’annulation ». Quand une personne nous déplaît, on la fait disparaître. Mais pourquoi cette censure ? Est-ce que ça va rendre justice à la victime ?

Magalie Lépine-Blondeau a trouvé une autre façon de dénoncer le choix de Maripier Morin. Elle a félicité ses : « camarades et ami.es de grand talent, au comportement et à l’éthique de travail irréprochables en nomination au Gala Artis ».

C’est bizarre, je ne savais pas que les nominations au gala Artis étaient déterminées par le Tribunal de l’Inquisition Morale. Dieu, que je suis naïve : je pensais qu’on nommait dans la catégorie meilleure actrice... les meilleures actrices !

J’ai un message pour les artistes qui ont déchiré leur chemise à cause de Maripier Morin. Vous passez votre temps à nous parler de compassion, de bienveillance, et surtout, surtout d’inclusion.

Mais dans combien de temps allez-vous accepter que Maripier Morin « la pécheresse » tourne la page sur son passé ? À quelle sentence l’avez-vous condamnée : cinq ans, dix ans ou à perpétuité ?

Même les plus grands criminels ont droit à une libération conditionnelle avant la fin de leur peine.

Autre question : pendant combien de temps allez-vous demander à ceux qui embauchent Maripier Morin de justifier leur choix ?

Mariloup Wolfe a dû se soumettre à une véritable inquisition, un tribunal de la bien-pensance parce qu’elle a osé affirmer que Maripier Morin avait passé une bonne audition pour le film Arlette, de Marie Vien.

Revenez-en !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

La bonne gang

Ils sont drôles, nos artistes : quand le public les adopte, ils trouvent que le public a bon goût. Mais si le public aime une personne qu’ils ont « exclue », alors le public a mauvais goût.

Si Maripier Morin remporte ce prix Artis, peut-être que ce sera tout simplement parce que les Québécois la trouvent bonne comédienne.

Et c’est peut-être ça qui dérange autant la Colonie Artistique Québécoise.